Les agents spéciaux d’OC Transpo ont répondu à plus de 2200 appels reliés au Code criminel en 2017.

Plus d’infractions au Code criminel sur les circuits d'OC Transpo

Les appels reliés à des infractions au Code criminel auxquels ont répondu les agents spéciaux d’OC Transpo sont à la hausse. En tout, 2203 appels de cette nature ont été enregistrés en 2017 contre 978 l’année précédente.

Cette hausse marquée ne signifie pas que les crimes sont en progression, soutient le personnel municipal, spécifiant qu’elle est due à la façon dont les rapports sont archivés.

Ces appels comprennent, entre autres, des crimes contre la personne et les biens, des infractions à la circulation et des violations concernant les drogues.

Les appels de service sont pour leur part à la baisse. Le rapport présenté devant la Commission du transport en commun, mercredi, révèle que 14 080 appels ont été enregistrés l’an dernier comparativement à 18 986 en 2016.

Les membres de la Commission recommandent au conseil municipal d’approuver la continuation du programme d’agents spéciaux au sein du transporteur public. En tout, 47 agents de sécurité parcourent les 45 stations, les 17 parcs-o-bus et les 30 km de circuits réservés aux autobus. Ils assurent la sécurité des usagers. Depuis 2013, ils ont répondu à 89 000 appels

« Du point de vue de la sécurité communautaire, les agents spéciaux d’OC Transpo ont pu régler des problèmes reliés à la consommation de drogue et d’alcool et ils ont enlevé du réseau de transport en commun des personnes présentant un danger », lit-on dans le rapport présenté devant les membres de la Commission du transport en commun.