Certains élus autour de la table du conseil ne veulent pas étirer le périmètre urbain de la capitale fédérale.
Certains élus autour de la table du conseil ne veulent pas étirer le périmètre urbain de la capitale fédérale.

Plan officiel d’Ottawa: plusieurs discussions à la veille d’un vote déterminant

Malgré un vote équivoque à 10 contre 1 en comité, un groupe de conseillers du centre-ville refuse de lancer la serviette et tente de convaincre leurs collègues de voter contre une expansion de la zone urbaine mercredi, durant la réunion du conseil municipal.

«Évidemment, il y a beaucoup de discussions qui se tiennent en coulisses, même si le résultat du vote en comité était plutôt clair, affirme le conseiller de Kitchissippi, Jeff Leiper. Nous devons nous comporter comme si c’est encore possible.»

Les élus qui ne veulent pas étirer le périmètre urbain de la capitale fédérale ont une importante à remonter pour obtenir gain de cause mercredi matin, alors que les orientations du prochain Plan officiel d’urbanisme seront adoptées par le conseil municipal.

Comme le siège du conseiller de Cumberland est vacant et que la conseillère Diane Deans est en congé de maladie, 22 élus devraient théoriquement voter mercredi. Or, près de la moitié d’entre eux ont déjà signifié leur appui au scénario équilibré suggéré par l’administration la semaine dernière, durant la réunion du Comité conjoint de l’urbanisme, de l’agriculture et des affaires rurales.

Rappelons que ce scénario prévoit une augmentation des cibles de densification — de 45% à 51% des nouvelles constructions en zones bâties — et une expansion de la zone urbaine de 1350 à 1650 hectares.

Nouveaux arguments

M. Leiper et ses collègues des quartiers Somerset et Capitale, Catherine McKenney et Shawn Menard, ont commandé un sondage sur le Plan officiel et en ont dévoilé les résultats lundi. Plus de la moitié des 525 Ottaviens interrogés par la firme EKOS estiment qu’il ne faut pas élargir le périmètre urbain de la ville et construire l’ensemble des nouveaux logements par la densification de la population.

Le conseiller de Kitchissippi, Jeff Leiper

Le conseiller du quartier Kitchissippi entend utiliser ces chiffres pour tenter de convaincre ses collègues de ne pas élargir le périmètre urbain de la capitale fédérale.

«On sentait déjà qu’une majorité de citoyens étaient opposés à cette décision, juste avec ce qu’on lisait sur les médias sociaux. Maintenant, c’est clair, soutient Jeff Leiper. Je n’ai reçu aucun message me demandant de changer mon vote au Comité conjoint et de soutenir un étalement urbain.»

L’organisation Horizon Ottawa a également tenté d’influencer le débat dans les derniers jours en publiant les résultats de son analyse des contributions aux dernières campagnes électorales et la proportion des dons aux candidats provenant de promoteurs immobiliers, de leurs employés ou de leur famille immédiate.

Le conseiller Leiper refuse toutefois de pointer du doigt ses collègues qui ont reçu une grande partie de leur financement de la part des entreprises impliquées dans le développement immobilier.

«La réunion du Comité conjoint a duré plus de 30 heures au total et c’était le meilleur débat auquel j’ai participé depuis que je siège au conseil municipal, dit Jeff Leiper. Chaque conseiller a apporté une perspective qui lui est propre sur cet enjeu.»