Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Plan officiel: des organismes d'Ottawa proposent une alternative

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Jugeant que la version provisoire du document comprend des lacunes importantes, un regroupement d’organismes communautaires rend publique sa propre version du Plan officiel d’urbanisme de la Ville d’Ottawa.

Le document présenté par neuf organismes — dont Écologie Ottawa, la Fédération des associations civiques d’Ottawa et le CAFES Ottawa (Community associations for Environmental Sustainability) — comprend notamment des propositions pour clarifier de quelle façon s’opérera la densification dans la capitale fédérale d’ici 2046.

«La version provisoire du Plan officiel est difficile à lire et on y retrouve plusieurs éléments contradictoires», estime la coprésidente de CAFES Ottawa, Angela Keller-Herzog.

«Il y a certaines orientations générales, mais ce qu’on entend lorsqu’on parle aux différentes communautés, c’est qu’il y a beaucoup de confusion et d’inquiétudes […] à savoir comment la combinaison de facteurs influencera la façon que leur quartier sera transformé et à quoi ressembleront ces changements», explique le directeur général d’Écologie Ottawa, Robb Barnes.

Changements climatiques

Ce dernier souligne également que le Plan officiel devrait être mieux arrimé au Plan directeur sur les changements climatiques de la Ville d’Ottawa qui fixe un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre à 100% d’ici 2050 sur l’ensemble du territoire de la municipalité.

M. Barnes soutient qu’il y a un grand nombre d’exemptions dans la version provisoire du Plan officiel pour la construction d’immeubles qui ne sont pas carboneutres, ce qui pourrait empêcher l’atteinte des cibles du Plan sur les changements climatiques.


« Nous aimerions voir ces failles être corrigées afin que l’ensemble des nouveaux bâtiments soient assujettis aux plus hauts standards en matière de performance énergétique. »
Robb Barnes

Confiance

Tant Mme Keller-Herzog que M. Barnes se disent relativement optimistes de voir des changements dans le Plan officiel avant qu’il soit soumis au conseil municipal pour approbation l’automne prochain.

Une nouvelle version provisoire tenant compte des commentaires des citoyens doit être rendue publique par l’administration au cours des prochains mois.

«J’ai plus confiance que je l’étais. Après la première ronde de consultations sur le Plan officiel, nous avons vu des réponses prometteuses de la Ville. Nous avons vraiment l’impression qu’ils sont à l’écoute, soutient le directeur général d’Écologie Ottawa. En contrepartie, nous avons vu ce qui s’est passé avec le projet de développement Tewin qui était une proposition de dernière minute, ajoutée à l’ordre du jour du conseil municipal, quelques jours avant une réunion critique.»