Le plan directeur conceptuel récemment approuvé prévoit un milieu qui répond aux besoins des piétons , entouré de places et de parcs, dont le secteur des aqueducs, les berges de la rivière des Outaouais et un vaste parc de destination. On y prévoit aussi un quartier résidentiel accueillant aussi des commerces de détail et des entreprises, près de deux stations du train léger sur rails.

Plaines LeBreton: le plan directeur finalement adopté

Le plan directeur du projet Bâtir LeBreton a été entériné par la Commission de la capitale nationale (CCN) jeudi matin. Les consultations publiques tenues depuis novembre dernier ont permis à la société de la Couronne de confirmer ses orientations en vue du développement des plaines LeBreton.

Très peu de changements ont dû être apportés après les plus récentes consultations publiques, confirme la CCN. Des détails supplémentaires ont toutefois pu être inclus dans la présentation de jeudi, notamment concernant la hauteur anticipée des édifices qui seront construits sur les Plaines LeBreton. Ceux-ci ne devraient pas surpasser les 40 étages.

«Là où il y aura des tours, on veut s’assurer qu’il y aura une gradation. On va s’efforcer de limiter les zones d’ombre», indique le premier dirigeant de la CCN, Tobi Nussbaum.

Plan du projet Bâtir LeBreton
Plan du projet Bâtir LeBreton

Le plan provisoire avait été présenté au public le 21 novembre dernier et la société de la Couronne récoltait depuis l’opinion des membres du public.

«La consultation publique de novembre-décembre 2019 indique qu’en général, le public appuie fortement le plan directeur conceptuel», souligne la CCN dans un communiqué de presse.

Rappelons que le projet prévoit un espace pour un centre événementiel important — idéalement un amphithéâtre pour les Sénateurs d’Ottawa —, des espaces pour la construction de nombreux logements et d’une allée commerciale située à proximité d’aqueducs qui seront réaménagés, ainsi que d’une section réservée pour l’aménagement de parcs et d’espaces verts.

Les édifices qui seront construits sur les Plaines LeBreton ne pourront pas surpasser les 40 étages.

M. Nussbaum a réitéré jeudi qu’il n’avait toujours pas eu de contact avec la franchise de la Ligue nationale de hockey en vue d’un éventuel déménagement de son aréna au centre-ville d’Ottawa, mais que la CCN est prête à attendre puisque, sous la formule actuelle, les autres sections des Plaines LeBreton peuvent être développées entre-temps.

Maintenant que le plan directeur est approuvé par le CA de la CCN, les prochains mois seront consacrés à l’achèvement d’études techniques et à des discussions avec la Ville d’Ottawa en vue de modifier son plan secondaire d’urbanisme. Tobi Nussbaum reconnaît que des demandes de la municipalité pourraient forcer la société de la Couronne à modifier son plan directeur quelque peu. 

L’approbation finale du conseil d’administration doit être octroyée en octobre 2020.