« Il n'y a pas davantage, financièrement ou opérationnellement, à décréter l'état d'urgence », a indiquée Anthony Di Monte.

Pas d'état d'urgence à Ottawa

Ottawa ne compte pas décréter l'état d'urgence, malgré les inondations.
« Il n'y a pas davantage, financièrement ou opérationnellement, à décréter l'état d'urgence », a indiquée Anthony Di Monte, directeur général des Services de protection et d'urgence, dans un mémo transmis vendredi au conseil d'Ottawa.
Environ 75 maisons de la capitale sont inondées. 
La Ville s'engage à prendre les mesures nécessaires pour gérer l'impact de la crue, et reçoit présentement l'appui de la province, notamment pour la distribution de sacs de sable dans les zones affectées. 
Les pompiers continueront de visiter les maisons à risque d'être inondées et aideront les résidents à quitter leur domicile s'ils le désirent.
Deux centres d'accueil sont ouverts pour accueillir les sinistrés : la Légion royale canadienne, sur la rue Allbirch, et le Centre récréatif François Dupuis, sur le boulevard Portobello.
La Croix-Rouge et l'Armée du Salut s'engagent aussi à fournir le soutien nécessaire aux résidents affectés par la crue printanière, en leur offrant « des lits et des couvertures ».
La Ville indique toutefois qu'elle n'a « pas besoin de bénévoles » pour l'instant, mais qu'elle « encourage les résidents à aider leurs voisins, particulièrement ceux qui sont plus vulnérables ».
Marika Bellavance, Le Droit
Municipalité de Pontiac: les sinistrés doivent évacuer
À Pontiac, le niveau de la rivière des Outaouais pourrait atteindre un sommet des 100 dernières années, craignent les autorités municipales.
On recommande aux riverains d'accepter l'invitation des pompiers et d'évacuer leur résidence pendant qu'il en est encore temps. Le niveau de l'eau pourrait monter de 22 cm d'ici dimanche et il deviendra de plus en plus difficile pour les services d'urgence d'avoir accès aux maisons des sinistrés.
L'état d'urgence a été renouvelé par le maire de Pontiac, Roger Larose, afin de pouvoir couper le courant dans certaines résidences et fermer l'accès à certaines routes. La Croix-Rouge sera de nouveau présente au Centre communautaire de Luskville ce week-end, de 9 h à 16h.