Le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier et président de Logement communautaire Ottawa (LCO), Mathieu Fleury, accompagnés d'autres élus dont le ministre du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, Ahmed Hussein, jeudi à Ottawa.
Le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier et président de Logement communautaire Ottawa (LCO), Mathieu Fleury, accompagnés d'autres élus dont le ministre du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, Ahmed Hussein, jeudi à Ottawa.

Partenariat fédéral-municipal: 700 nouveaux logements abordables à Ottawa

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Le conseiller municipal et président de Logement communautaire Ottawa (LCO), Mathieu Fleury, se réjouit à l’annonce d’une subvention de près de 11 millions $ du gouvernement fédéral pour la construction de nouveaux logements abordables dans la capitale fédérale.

Le ministre du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, Ahmed Hussein, était à Ottawa jeudi pour annoncer une contribution totale de 167,9 millions $ — dont 10,8 millions $ sous forme de prêt-subvention — à un projet de LCO qui permettra de construire 700 nouveaux logements abordables au centre-ville.

«Ça fait longtemps qu’on travaille là-dessus. C’est très positif», soutient M. Fleury au sujet de l’annonce du gouvernement fédéral.

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier se réjouit notamment du travail fait par LCO au cours des dernières années pour arriver à présenter ce projet à usage résidentiel et commercial.

«Il y a même un des terrains où on prévoit la construction d’une école, souligne Mathieu Fleury. Ça ne sera pas des développements de logements abordables des années 70.»

Le conseil municipal d’Ottawa a déclaré qu’il y a urgence et crise en matière de logement abordable et d’itinérance dans la capitale fédérale en janvier dernier. Il s’est alors fixé des objectifs ambitieux, notamment d’éliminer l’itinérance chronique d’ici 2024.

Le président de LCO se dit lucide et reconnaît qu’il restera pas mal de travail à accomplir, malgré l’aide annoncée par le ministre Hussein jeudi matin.

«On a encore 12 000 personnes sur notre liste d’attente pour un logement abordable, 2000 personnes dans les refuges et des centaines des familles qui vivent dans un hôtel ou un motel», rappelle M. Fleury.