Parrainage privé: des étudiants en renfort

Les étudiants en droit de l'Université d'Ottawa pourront mettre leurs compétences à profit. La section de la Common Law de la faculté de droit a restructuré un cours avancé sur le droit de l'immigration pour offrir un programme d'aide aux groupes de parrainage privés et les groupes à but non lucratif qui veulent accueillir des réfugiés syriens.
Lancé par la professeure Jennifer Bond et un petit groupe de bénévoles du Carrefour des réfugiés, on s'attendait à recruter une quinzaine d'étudiants en droit. Le Programme d'appui au parrainage de réfugiés compte maintenant près de 1000 avocats et 150 étudiants qui donnent des conseils bénévolement.
La popularité est telle que l'université offrira ce même cours au semestre d'hiver. La faculté de droit a même «exporté» ce modèle à d'autres universités canadiennes qui vont imiter le geste de l'Université d'Ottawa.
Les résultats dépassent toutes nos espérances, s'est exclamée la doyenne de la section de la Common law de la faculté de droit, Nathalie DesRosiers.
Le programme d'appui au parrainage a permis d'aider quelque 350 personnes jusqu'à ce jour. Les étudiants en droit sont en lien avec des experts, des organismes communautaires et des avocats de toutes les régions du pays qui souhaitent parrainer des réfugiés.
«Ça les professionnalise», précise Mme DesRosiers. Non seulement les étudiants doivent-ils donner de bons conseils mais ils doivent le faire rapidement, a-t-elle ajouté.
Ceux-ci doivent aider les groupes privés qui désirent parrainer des réfugiés à remplir les formulaires, à répondre à leurs questions et à faire toutes les démarches qui s'imposent.