Un rapport du directeur général de la Ville d’Ottawa, Steve Kanellakos, indique que la Ville pourrait bientôt céder la gestion des opérations de ses propriétés au parc Landsdowne à l’Ottawa Sports and Entertainment Group.

Parc Lansdowne: gestion d’espaces publics bientôt cédée à OSEG

La Ville d’Ottawa pourrait bientôt céder à l’Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG) la gestion des opérations et de l’animation de ses propriétés au parc Lansdowne.

C’est OSEG qui a fait cette offre à la Ville en septembre dernier, l’entreprise jugeant que cela aurait notamment « pour effet de regrouper les opérations, la programmation et la réservation des installations, de constituer un point de contact unique pour le public », selon un rapport du directeur général de la municipalité, Steve Kanellakos.

« L’OSEG est d’avis que cette recommandation permettra de rehausser l’expérience offerte à la communauté du parc Lansdowne et l’expérience des visiteurs comme lieu de rassemblement régional et comme établissement de sports et de loisirs, en plus d’accroître la fréquentation annuelle du site pour la porter de 4 millions à environ 5 millions de spectateurs », poursuit M. Kanellakos dans un document présenté au Comité des finances et du développement économique de la Ville.

Parmi les espaces publics qui seraient transférés à OSEG, on retrouve notamment le parc urbain, l’édifice de l’horticulture, le pavillon Aberdeen et la place Aberdeen.

Le conseiller du quartier Capitale, Shawn Menard, s’oppose à cette mesure puisqu’il estime que l’administration municipale ne démontre pas la nécessité de procéder à cette transaction.

« Que la Ville reste impliquée dans la programmation de ces espaces publics permet de s’assurer que le parc Lansdowne est géré au bénéfice de tous les résidents d’Ottawa », écrit M. Menard dans un communiqué sur son site web personnel.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a répliqué sur Twitter au cours du week-end en soulignant que la Ville resterait propriétaire de ces lieux publics si le transfert de la gestion devait être officialisé.

Il ajoute également que la gestion des opérations par la Ville au parc Lansdowne coûte plus d’un million $ annuellement à Ottawa.