La direction d’OC Transpo cherchait toujours à déterminer jeudi l’origine d’une panne d’équipement qui a paralysé pendant plusieurs heures mercredi un tronçon du train léger, qui est en période de rodage.

Panne du train léger: OC Transpo cherche toujours la cause

La direction d’OC Transpo cherchait toujours à déterminer jeudi l’origine d’une panne d’équipement qui a paralysé pendant plusieurs heures mercredi un tronçon du train léger, qui est en période de rodage. L’agence de transport municipale a toutefois indiqué que ce contretemps ne repoussera pas l’ouverture officielle de la Ligne de la Confédération, le 14 septembre.

La panne est survenue vers 3 h avant que les trains de passagers entrent en service. Elle a affecté le tronçon de la station Pré Tunney à Hurdman jusqu’à 14 h.

En point de presse jeudi, le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, a expliqué que « quelque chose a entraîné trois radio-émetteurs à s’éteindre ». Ces pièces d’équipement servent à relayer les informations sur la position des trains, et elles sont installées sur l’ensemble des 12,5 km de la phase 1. Les radio-émetteurs fautifs sont situés dans le tunnel qui passe sous le centre-ville d’Ottawa.

C’est au passage de deux trains de ratissage du réseau, vers 4 h, que la panne a été constatée puisqu’ils se sont immobilisés dans le tunnel. Ces trains sont lancés sur le parcours avant les trains de passagers pour s’assurer que tout est fonctionnel.

Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi.

« Contrairement à ce que certaines personnes ont rapporté, les trains n’étaient pas coincés dans le tunnel. Ils ont accompli ce qu’on attend d’eux. Ils s’arrêtent lorsqu’il y a un problème, et dans ce cas-ci, ils ont perdu la communication et c’est pour cela qu’ils se sont immobilisés », a raconté M. Manconi.

Si une telle panne devait arriver pendant que des passagers sont dans un train, celui-ci pourra quand même se rendre à la station suivante pour faire débarquer les clients, a tenu à rassurer M. Manconi.

« Nous ignorons la cause du problème, et nous continuons de faire nos vérifications, a indiqué M. Manconi. Nous apprenons de ces situations, et c’est pourquoi nous sommes dans cette période de rodage ».

« Il faut trouver l’origine du problème et mettre les mesures en place pour ne pas que ça se reproduise », a-t-il ajouté.

Les trains ont continué de fonctionner de la station Hurdman à la station Blair sans problème, malgré la panne qui affectait la partie ouest de la Ligne de la Confédération, a aussi tenu à préciser M. Manconi.

« Il n’existe pas de système parfait. Ces choses-là vont survenir. Je sais que c’est nouveau pour les gens d’Ottawa, mais nous avons des plans de contingence. Il y a des autobus qui peuvent être rappelés, nous communiquerons avec les usagers. Ces choses surviennent dans les villes qui ont des métros ou des réseaux de train léger. Ce n’est toutefois pas fréquent. Il n’y a eu aucun dommage, aucune mesure de sécurité n’a été enfreinte, personne n’a été blessé », a indiqué M. Manconi, tout en précisant que la sécurité des passagers est la priorité numéro 1 d’OC Transpo.