Le maire d'Ottawa, Jim Watson, et la ministre des Transports de l'Ontario, Caroline Mulroney, sont embarqués dans l'un des 17 wagons du train léger samedi matin.

Ouverture du train léger: une journée «historique» pour Ottawa

Une page d’histoire vient de s’écrire à la Ville d’Ottawa. Le train léger a officiellement ouvert ses portes à la population, samedi.

« C’est fantastique, lance le maire d’Ottawa Jim Watson. Je suis très fier, non seulement en tant que maire, mais aussi en tant que citoyen. Le système est magnifique et aidera au développement économique d’Ottawa pour les prochaines décennies. C’est vraiment une journée historique à Ottawa. »

En matinée, vers 10 h 30, une cérémonie d’inauguration de la Ligne de la Confédération (Ligne 1) s’est tenue à la station Tunney’s Pasture, complètement à l’ouest du tracé du train léger. Environ 400 personnes, des conseillers, des partenaires, des bénévoles et une cinquantaine de médias étaient sur place pour assister à l’événement.

La ministre des Transports de l’Ontario, Caroline Mulroney, figurait notamment parmi les personnalités présentes.

« Avec l’ouverture d’aujourd’hui, j’ai remarqué un grand soulagement sur tous les visages des personnes impliquées dans le projet, mentionne-t-elle. Ça va permettre d’améliorer la qualité de vie de ceux qui vivent à Ottawa, mais aussi ça va contribuer à bien positionner la ville d’Ottawa pour l’avenir. »

Lorsque questionnée à savoir si le gouvernement Ford était toujours engagé pour la phase 2 du train léger, Mme Mulroney a assuré que « le gouvernement de l’Ontario va continuer de travailler de très près avec les deux autres paliers de gouvernement pour l’avenir de la ville d’Ottawa ».

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, et la ministre des Transports de l'Ontario, Caroline Mulroney, ont pris part à l'inauguration de la Ligue de la Confédération du train léger, samedi matin.  
 Jim

Puis, environ une heure plus tard, le train léger a embarqué ses premiers usagers pour le trajet inaugural sur toute la longueur de la Ligue de la Confédération, de la station Tunney’s Pasture (ouest) à la station Blair (est). Les citoyens, eux, ont pu découvrir l’un des 17 trains du projet à 14 h.

L’aller-retour du trajet inaugural totalisant 25 km a pris environ 45 minutes. Cependant, il est important de noter que le train ne s’est pas arrêté pour débarquer des passagers à chaque station. En temps normal, la Ville d’Ottawa estime que le trajet prendra environ 27 minutes pour un aller simple d’une extrémité à l’autre du parcours.

Avec des trains arrivant aux cinq minutes et comportant 600 places chacun, le réseau prévoit transporter environ 10 700 passagers à l’heure dans chaque direction, la semaine, pendant les heures de pointe. Le vrai test pour le train léger, sera donc de voir comment le système répondra à la journée de lundi, lorsque les travailleurs retourneront au boulot.

Le conseiller dans Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, est « optimiste » que le tout se déroulera dans l’ordre.

« Le train est rapide, dit-il. Ça sera une belle période où les gens n’auront pas le stress de rentrer au travail à une certaine heure. »

Tandis que la compagnie canadienne Telus assure l’accès à un service cellulaire tout au long du parcours, certaines interruptions de réseau ont toutefois été observées par certains usagers abonnés à une autre compagnie que Telus une fois le train entré dans le tunnel.

« Ce sont des petits défis de première journée, mais ça n’empêche pas l’intégrité du réseau et l’expérience, assure M. Fleury. Telus a mis la technologie en place, il faut juste s’assurer qu’elle soit disponible pour tous les usagers. »

OC Transpo maintiendra son service d’autobus selon leur itinéraire courant jusqu’au 6 octobre prochain. Ce jour-là, une modification « majeure » du service d’autobus sera effectuée pour « harmoniser les itinéraires d’autobus à la Ligne 1 du train léger ».