Le concept est similaire à celui des parcs-obus qui permet aux citoyens de se rendre à une station d’autobus en voiture.

Ottawa veut aider les déplacements à vélo

Les cyclistes de l’ouest de la ville d’Ottawa pourraient être plus nombreux à utiliser leur vélo pour se rendre au travail. Le Comité des transports recommande à la Ville d’aller de l’avant avec un projet-pilote de parc-o-vélo au parc Andrew-Haydon.

Si le conseil municipal donne son feu vert mercredi prochain, le projet-pilote de trois ans pourra aller de l’avant dès 2020, entre les mois d’avril et novembre. En tout, 10 espaces de stationnement seront réservés pour les cyclistes entre 6 h et 18 h.

Les places seront attribuées sur la base du premier arrivé, premier servi.

Le concept est similaire à celui des parcs-obus qui permet aux citoyens de se rendre à une station d’autobus en voiture.

Cette mesure permet aux résidents de l’ouest de la ville de pouvoir diviser leur trajet en deux, soit la première en voiture et la seconde en vélo. Le parc est situé à une dizaine de kilomètres du centre-ville. 

Le projet-pilote permettra à la municipalité d’évaluer la popularité du service afin de déterminer si plus de parcs-o-vélo doivent être aménagés sur son territoire. Le projet est évalué à près de 11 000 $.

La Commission de la capitale nationale permet aux automobilistes de garer leur voiture pour poursuivre leur trajet à vélo dans 10 stationnements à travers la ville, pour un total de 350 espaces réservés.