Les résidents d'Ottawa pourront acheter les médailles de leurs animaux et obtenir des permis pour effectuer des feux en plein air pour une première fois via Internet, dès le mois de mai prochain.

Ottawa veut adopter la caisse électronique

Les résidents d'Ottawa pourront acheter les médailles de leurs animaux et obtenir des permis pour effectuer des feux en plein air pour une première fois via Internet, dès le mois de mai prochain.
La directrice du programme ServiceOttawa, Donna Gray, a fait le point, lundi, sur les améliorations prévues pour le portail web bilingue de la municipalité au cours de la prochaine année au sous-comité de la technologie de l'information.
«Nous voulons offrir une interaction plus personnalisée aux citoyens d'Ottawa, mais aussi réduire les étapes administratives à l'interne. La composante clé est que l'on veut permettre un accès sécuritaire aux citoyens afin qu'ils puissent faire des transactions routinières 24 heures par jour, sept jours semaines. Ça leur permettrait d'accéder à leur dossier et toutes les informations de la Ville à un seul endroit en utilisant simplement une adresse courriel et un mot de passe», a-t-elle expliqué.
Pour l'heure, les citoyens doivent payer des factures des services d'eau par l'entremise du service «postel» de Postes Canada par exemple.
«Notre objectif est d'être plus efficaces, notamment en recueillant les données des citoyens une seule fois pour diverses transactions et ainsi réduire les envois postaux et la paperasse administrative», ajoute Mme Gray.
L'enregistrement des animaux et l'octroi de permis pour les feux en plein air s'avèrent des transactions de choix pour lancer ce virage électronique, estime-t-elle. Dans les deux cas, les citoyens doivent se déplacer en personne pour remplir de la paperasse.
«Il s'agit de tests ciblés pour évaluer comment les gens réagiront en ligne.»
Le président du sous-comité de la technologie de l'information, le conseiller Tim Tierney, a salué l'implantation d'un tel service sur le web.
«J'y vois le potentiel de générer des économies, surtout avec la restructuration prochaine aux services de Postes Canada», a-t-il informé.
D'ici la fin de l'année, la Ville espère la mise sur pied d'autres transactions électroniques, dont le renouvellement et paiement des permis d'entreprises; la possibilité d'acheter et d'imprimer des permis de stationnement sur rue ou de consulter et payer les factures des services d'eau et d'impôts fonciers.