Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Ottawa-Vanier: des réponses pour Watson

Alors que le sprint final en vue de l'élection partielle fédérale dans Ottawa-Vanier est amorcé, le maire Jim Watson a publié sur son site web, mercredi, les réponses des candidats aux cinq questions qu'il leur avait acheminés plus tôt ce mois-ci au sujet d'enjeux importants pour la capitale.
Fait à noter, le candidat du Parti conservateur Adrian Papara et la candidate du Parti vert Nira Dookeran n'ont pas été en mesure de répondre au questionnaire en français, se contentant de fournir leurs réponses uniquement dans la langue de Shakespeare. Plus tôt cette semaine, tous les deux avaient brillé par leur absence lors du débat électoral organisé par l'Association des communautés francophones d'Ottawa (ACFO). Seules les candidates Mona Fortier, du Parti libéral, et Emilie Taman, du Nouveau Parti démocratique, ont fourni des réponses écrites dans les deux langues officielles. 
Interrogés à savoir s'ils appuyaient la seconde étape du projet de train léger, les quatre candidats ont unanimement répondu à l'affirmative, la libérale Mona Fortier soulignant par exemple être fière que le gouvernement Trudeau ait créé dans le budget 2016 « le Fonds pour l'infrastructure du transport public par lequel la Ville d'Ottawa a déjà reçu plus de 155 millions de dollars pour 57 projets de transport en commun ».
Tunnel
Chacun des candidats à la succession du défunt Mauril Bélanger était aussi appelé à indiquer si lui et son parti s'engageraient à financer le tiers du coût d'une évaluation environnementale en vue de réalisation d'un projet de tunnel, lequel permettrait d'éliminer du centre-ville la majorité des camions lourds. Sur ce thème, ils ont également fourni une réponse positive au maire Watson.
« J'ai vécu sur la rue St-Patrick et je peux vous dire que je suis bien au fait du problème causé par l'abondance de camions sur l'avenue King Edward. La quantité de camions qui circulent met la vie des résidents de la Basse-ville en danger depuis plusieurs années », a entre autres indiqué la candidate néo-démocrate Emilie Taman.
Les quatre prétendants au poste de député se sont aussi montrés favorables à l'octroi de financement supplémentaire pour les établissements de traitement de la toxicomanie dans le but de lutter contre la crise des opioïdes qui sévit dans la capitale comme partout ailleurs au pays, la hausse des subventions pour la construction de logements abordables de même qu'à l'appui de l'initiative de revitalisation du marché By, pour lequel la Ville exige que le fédéral assume le tiers de la facture.
L'élection partielle aura lieu lundi dans la circonscription d'Ottawa-Vanier. Les bureaux de scrutin seront ouverts de 9 h 30 à 21 h 30.