Ottawa plaît surtout aux 20 à 35 ans en raison de sa tolérance à l’immigration, la liberté de choix, l’accès à la contraception et l’accès aux soins de santé.

Ottawa séduit encore les milléniaux

Ottawa séduit la génération des milléniaux comme jamais auparavant, selon le plus récent palmarès du site web Nestpick, dans lequel la ville a bondi du 36e au 22e échelon mondial en moins d’un an.

Selon la quinzaine de critères d’évaluation, la capitale fédérale plaît surtout aux 20 à 35 ans en raison de sa tolérance à l’immigration (7e rang), la liberté de choix (21e) l’accès à la contraception (26e), et l’accès aux soins de santé (28e).

Avec une cote globale de 5,78 sur 10, Ottawa se classe cependant toujours derrière trois autres villes canadiennes, dont Montréal, qui a fait un bond de 13 places pour se trouver au second rang du top-100 mondial. Toronto (5e) et Vancouver (6e) font également belle figure.

C’est la capitale allemande, Berlin, qui s’empare cette année de la première place du palmarès avec une note de 7,14.

Selon l’étude réalisée par le site web de comparaison des prix des logements meublés à louer en Europe, Ottawa est également attrayante pour les milléniaux en matière d’emploi (32e), de start-up (43e), de tourisme (33e) et de coût des aliments (41e).

La capitale fédérale est toutefois loin d’être parmi les villes préférées de cette génération en ce qui a trait à la vie nocturne et aux heures d’ouverture des bars, figurant quasi au dernier rang du palmarès à ce sujet (106e). Le transport (82e) plaît aussi moins aux milléniaux à Ottawa.

Fait anecdotique, la capitale canadienne est au 54e rang au chapitre du prix d’une bouteille de bière dans les boîtes de nuit. Sur cet aspect, c’est Pékin qui occupe le premier rang mondial.

Londres, Amsterdam, Barcelone, New York, Cologne et Manchester complètent le top-10 du classement.