Au terme d’un projet pilote qui a eu lieu en 2017, peu de matières recyclables ont pu être collectées dans les bacs de recyclage installés dans sept parcs municipaux à cause de la contamination des matières.

Ottawa s'attaque aux matières recyclables contaminées

Utiliser correctement les bacs de recyclage dans les parcs municipaux est une tâche ardue, selon les observations de la Ville d’Ottawa. Un nouveau projet pilote permettra d’installer des bacs bleus dans 50 parcs cet été afin d’encourager le recyclage.

« Les propriétaires de maison font de l’excellent travail lorsque vient le temps d’utiliser le bon bac pour les déchets, mais la situation est différente dans les parcs », observe Marilyn Journeaux, directrice des services de gestion des déchets à la Ville d’Ottawa.

Elle estime que moins de 4 % des déchets résidentiels sont contaminés parce qu’ils ne sont pas déposés dans le bon bac. À l’opposé, il n’est pas rare de trouver des excréments de chien, des hot dogs ou d’autre nourriture dans les contenants réservés au recyclage dans les espaces publics. Lorsqu’un sac est contaminé, le contenu est envoyé au dépotoir.

En 2017, des bacs de recyclage ont été installés dans sept parcs municipaux. Au terme de ce projet pilote, peu de matières recyclables ont pu être collectées à cause de la contamination des matières. De plus, l’emplacement des bacs, en bordure des trottoirs, était problématique selon l’administration municipale. Un nouveau projet pilote sera déployé cet été dans 50 parcs et les contenants seront situés à côté des poubelles pour remédier à l’exercice de l’an dernier. Des enseignes seront installées afin d’assurer une utilisation optimale des infrastructures.

« Nous allons dans la bonne direction, estime le conseiller Riley Brockington. Je ne comprends pas pourquoi il y a plus de poubelles que de bacs à recycler si la majorité des déchets sont recyclables. »

Rappelons que selon les nouvelles mesures, la Ville devra s’attaquer à l’installation des bacs verts dès 2019. Cette mesure rendra le compost accessible dans les parcs. La contamination des matières recyclables devrait être moins grande puisque les excréments de chien pourront être jetés dans les bacs verts.

Le recyclage lors des festivals
Le recyclage doit aussi être encouragé lors des festivals et des événements spéciaux, soutient le président du Comité de l’environnement et de la protection climatique, David Chernushenko.

« Je suis en faveur qu’on incite les organisateurs à installer des bacs de recyclage. Certains le font depuis des années », affirme le conseiller qui estime que l’opération peut se faire à un coût minime. C’est le cas entre autres du Bluesfest et du CityFolk ainsi que du Festival de la course de bateaux-dragons.

Le président du Comité compte demander aux employés municipaux de s’attarder à la réglementation afin que le recyclage devienne une pratique courante, dès l’été 2019.

Diminuer les déchets de plastique

Le Comité de l’environnement et de la protection climatique veut trouver des mesures afin de réduire la quantité de déchets de plastique. Les membres ont adopté une motion, mardi, pour que le personnel municipal participe à la consultation du gouvernement fédéral sur la réduction des déchets de plastique, comme les pailles, les ustensiles et les sacs. La Ville aura aussi comme mandat d’examiner les pratiques exemplaires dans d’autres municipalités. Un rapport doit être soumis au cours de l’année.