John Manconi, président d’OC Transpo, explique que de nombreux tests et plusieurs simulations ont été faits par la Ville d’Ottawa depuis la livraison du train léger.

Ottawa prépare la phase 2 du train léger

Avant même que la Ligne de la Confédération soit officiellement lancée — ce samedi —, la Ville d’Ottawa a commencé les travaux préparatoires pour la phase 2 du projet de train léger.

Parmi les chantiers qui doivent être réalisés cet automne, on compte le retrait d’arbres tout au long du tracé, le début de l’élargissement de la route 174, ainsi que des travaux préparatoires pour des ponts et viaducs du chemin de Montréal.

Le directeur des opérations sur rail d’OC Transpo, Michael Morgan, a présenté une mise à jour du projet au Comité des finances et du développement économique d’Ottawa (CFDÉ), mardi.

La phase 2 du train léger prolongera les rails de 44 kilomètres à l’est, à l’ouest et au sud de la capitale fédérale, en plus d’ajouter 24 stations et 45 véhicules.

À LIRE AUSSI : Dernier droit avant le lancement du train léger

L’extension de la ligne vers le sud doit être terminée en 2022, l’est en 2024 et l’ouest en 2025. Ces nouveaux trajets seront inaugurés chacun leur tour, lorsque les travaux seront terminés.

À la fin de la phase 2, OC Transpo estime que 77 % des résidents d’Ottawa se trouveront dans un rayon de 5 kilomètres d’une station de train léger.

+

UNE JOURNÉE GRATUITE?

Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, confirme travailler sur une journée spéciale où l’accès au train léger sera gratuit. Des membres du public et le conseiller Riley Brockington l’ont demandé à nouveau mardi matin, soulignant qu’il s’agirait à la fois d’une bonne façon de remercier les citoyens d’Ottawa pour leur patience et d’initier de nouveaux résidents au transport en commun.

M. Manconi affirme qu’il n’était pas réaliste d’offrir le service gratuitement durant le lancement de samedi.

«On ne voulait pas surcharger le système. On veut que la première expérience des usagers soit positive et qu’ils ne se retrouvent pas dans un wagon bondé», explique John Manconi.

Cette journée de gratuité, si elle se concrétise, devrait avoir lieu au courant du mois d’octobre.