Ottawa figure au 144e rang des villes les plus dangereuses au Canada, selon le plus récent palmarès annuel du magazine Maclean’s.

Ottawa, 144e ville la plus dangereuse au pays

Ottawa figure au 144e rang des villes les plus dangereuses au Canada, selon le plus récent palmarès annuel du magazine Maclean’s.

La capitale fédérale se hisse tout juste derrière le comté de Perth (Ontario) et devant les villes de Québec et Trois-Rivières, qui se classent respectivement 145e et 146e au sein de ce funeste tableau concocté par le périodique anglophone. C’est la ville de North Battleford, en Saskatchewan, qui occupe le premier rang de la liste.

Hawkesbury, dans l’est ontarien, se faufile au 78e échelon. L’agglomération regroupant les Comtés unis de Prescott et Russell-Hawkesbury-La Nation récolte la 202e position.

Toujours dans la région, la Ville de Gatineau ne figure pas dans le portrait de Maclean’s. La Municipalité régionale de comté des Collines-de-l’Outaouais et ses quelque 49 722 habitants occupe cependant la 182e position.

Au Québec, c’est Montréal, au 97e rang, qui est la ville considérée comme étant la plus dangereuse, suivie de Saint-Jérôme au 98e échelon.

Afin d’établir son palmarès, le magazine torontois se base sur l’indice de gravité de la criminalité, une mesure de Statistiques Canada englobant tous les crimes déclarés par les corps de police du pays dans le cadre du Programme déclaration uniforme de la criminalité. 

Au total, 229 villes utilisant cet indice et ayant au moins 10 000 de population ont été soumises à l’examen. 

Les homicides, agressions sexuelles, vols, invasions de domicile et infractions reliées aux stupéfiants font notamment partie de l’analyse. 

Ottawa sous la loupe

Selon l’étude de Maclean’s, la criminalité est à la hausse à Ottawa depuis la dernière année. 

À titre d’exemple, le nombre de meurtres en sol ottavien se chiffre à 2,47 par tranche de 100 000 de population, alors que la moyenne canadienne est de 1,68. La moyenne des infractions impliquant des armes à feu enregistrée sur le territoire de la capitale fédérale se chiffre à 10,89 par 100 000 habitants. 

Dans le reste du Canada, ce ratio est de 6,79.

Au chapitre des vols, Ottawa fait meilleure figure avec une moyenne de 52,39 incidents du genre par tranche de 100 000 habitants. 

La moyenne nationale à ce niveau est de 60,09. 

Autre statistique notable : la moyenne de cas d’alcool au volant, toujours par 100 000 de population, est de 66,46 dans la capitale du Canada, comparativement à 194,31 pour l’ensemble du pays.