Plus de 200 chauffeurs d'autobus sont victimes d'une agression par année au Canada.

OC Transpo: Des chauffeurs gagnent plus de 100000 $

Des chauffeurs d'autobus d'OC Transpo gagnent plus de 100000 $ par année, selon des chiffres obtenus par LeDroit en vertus de la Loi sur l'accès à l'information.
En fait, le document révèle que 22 conducteurs ont empoché un salaire « à six chiffres » entre les années 2009 et 2013 alors que la rémunération de base s'élève à environ 60000 $.
« Les chiffres fluctuent d'une année à une autre, mais il est clair que nous avons des opérateurs qui se trouvent sur cette liste », avoue Troy Charter gestionnaire aux opérations du transport en commun pour la Ville d'Ottawa.
Si on tient compte de la paie des chauffeurs qui frôlent le seuil des 100000 $, le nombre de hauts salariés sillonnant les routes de la capitale pour OC Transpo bondit considérablement. Cinquante de ceux-ci gagnent plus de 95000 $ par année, alors que plusieurs ont reçu entre 97000 $ et 99000 $ pour leurs services. De plus, 110 autres chauffeurs ont touché 90000 $ et plus par année.
Les heures payées en temps supplémentaires sont en grande partie responsables de cette bonification au salaire de base versé habituellement aux chauffeurs d'OC Transpo. Diverses primes, comme les quarts de travail travaillés le dimanche ou lors d'un jour de congé férié épaississent aussi leur portefeuille. À cet effet, certains arrivent à presque doubler leur chèque de paie en raison de ces surplus versés.
Par exemple, bon nombre de chauffeurs ajoutent près de 40000 $ à leur revenu de base. Quelques-uns ont même touché une rémunération de 47000 $ (ou 903,85 $ en moyenne par semaine) additionnels grâce à leurs heures supplémentaires effectuées. Il s'agit presque du salaire moyen total dans la province de l'Ontario pendant cette période. Selon Statistique Canada, la rémunération hebdomadaire entre 2009 à 2013 était de 848,85 $ à 920,12 $.
Au total, la Ville d'Ottawa a versé plus de 13,2 millions en cinq ans aux 100 plus hauts salariés qui oeuvrent derrière le volant des autobus municipaux. Quelque 1500 à 1600 chauffeurs travaillent pour OC Transpo.
« Au chapitre des coûts, il est plus avantageux de débourser pour des heures supplémentaires que d'embaucher des employés additionnels afin de répondre à la demande », explique M. Charter qui oeuvre chez OC Transpo depuis 14 ans.
Avec William Leclerc