La porte est ouverte à un prolongement du gel de tarifs d’OC Transpo qui sera en vigueur pour les trois premiers mois de 2020.

OC Transpo: porte ouverte à un prolongement du gel des tarifs

La porte est ouverte à un prolongement du gel de tarifs d’OC Transpo qui sera en vigueur pour les trois premiers mois de 2020.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, avait annoncé son appui à cette mesure le 8 novembre dernier, en raison des difficultés du service de transport en commun à Ottawa depuis l’entrée en vigueur du service d’OC Transpo intégré au train léger.

Le président de la Commission du transport en commun, Allan Hubley, et lui s’était alors engagé à repousser la hausse moyenne des tarifs de 2,5 % qui était inscrite dans le budget provisoire de la Ville d’Ottawa, dévoilé deux jours plus tôt. M. Hubley a indiqué vendredi matin que la porte est ouverte à un prolongement de ce gel de tarifs, en réponse aux membres du conseil municipal qui souhaiterait que les frais aux usagers d’OC Transpo demeurent les mêmes jusqu’à la fin de l’année 2020.

La poursuite d’un gel de tarifs après le 31 mars prochain est toutefois directement liée à la performance de l’O-Train. Cette possibilité sera considérée si le Groupe de transport Rideau (RTG) n’arrive pas à stabiliser le service du train léger.

Allan Hubley souligne qu’il faut éviter un gel d’un an complet, si possible, puisque « ça aurait un impact important sur l’accessibilité à long terme » des services d’OC Transpo.

+

Para Transpo: réservation en ligne bientôt possible

Les usagers du service Para Transpo devraient pouvoir effectuer une demande de service sur une nouvelle plateforme en ligne et mobile au courant de l’année 2020.

Cette mesure permettra aux personnes à mobilité réduite d’éviter de passer de longs moments au téléphone pour réserver ou annuler un déplacement.

« Passer deux heures au téléphone, c’est plutôt long. Alors si on peut obtenir nos services en ligne, ce serait un changement important », a indiqué l’usager de Para Transpo Kyle Humphrey, durant la réunion de la Commission du transport en commun d’Ottawa, mercredi matin.

C’est Trapeze qui aura le mandat de développer cette plateforme, une entreprise qui fournit déjà les principaux logiciels utilisés par Para Transpo.