OC Transpo: Le système d'annonce des arrêts prêt à prendre la route

«Prochain arrêt: Somerset.» La Ville d'Ottawa aura attendu trois ans et dépensé 12,2 millions $ avant que l'annonce de ce premier arrêt ne retentisse, hier, dans les hauts-parleurs d'un autobus d'OC Transpo.
Pour le directeur général de la société municipale de transport, Alain Mercier, le jeu en valait la chandelle. «Nous avons maintenant un réseau de transport de calibre mondial», a-t-il déclaré.
Dans un premier temps, explique M. Mercier, le nouveau système automatisé d'annonce des arrêts (SAAA) permettra à OC Transpo d'atteindre son objectif d'annoncer tous les principaux arrêts d'autobus. Dans un deuxième temps, le SAAA permettra à la société de transport de suivre en temps réel le trajet de ses autobus et d'en tenir les utilisateurs informés.
Nos chauffeurs ont fait un travail extraordinaire, au cours des dernières années, pour annoncer les arrêts même aux heures de grand achalandage et même s'ils étaient occupés à répondre aux questions des utilisateurs. Ils vont maintenant pouvoir se concentrer sur leur conduite et sur la sécurité des utilisateurs», a indiqué M. Mercier.
En 2007, l'Office des transports du Canada (OTC) a ordonné à OC Transpo d'annoncer tous ses principaux arrêts. Les chauffeurs y parvenaient, en moyenne, de 70% à 80% du temps.
Au cours des deux dernières années, la société a été mise à l'amende deux fois pour avoir omis d'annoncer des arrêts d'autobus. Elle a dû payer 5000$ l'an dernier et 12 500$ ce printemps. Selon l'OTC, de telles omissions représentaient un «obstacle injustifié» pour les utilisateurs ayant une déficience visuelle.
Hier, les médias ont pris part à un essai routier au centre-ville d'Ottawa. Le premier arrêt annoncé, après le départ de l'hôtel de ville, était celui de la rue Somerset à l'intersection de la rue Elgin. L'enregistrement bilingue était très clairement audible et s'ajustait au niveau sonore à l'intérieur de l'autobus.
L'information au sujet du prochain arrêt était aussi affichée sur l'écran électronique au plafond de l'autobus. On y indiquait simultanément le numéro de circuit, la destination et l'heure.
La voix bilingue du système est celle du comédien et narrateur professionnel Julian Doucet, le fils du conseiller municipal et candidat à la mairie Clive Doucet. «J'ai assisté à presque toutes les premières représentations de mon fils. Mais je n'aurais jamais cru que j'assisterais au lancement d'un système d'annonce des arrêts d'autobus», a confié M. Doucet, ému.
Les premiers essais du SAAA sur le terrain se déroulent ces jours-ci dans une dizaine d'autobus. D'ici la fin de septembre, 450 autobus seront équipés du système. La flotte complète d'OC Transpo, c'est-à-dire plus un peu plus de 1000 véhicules, doit être entièrement convertie à cette nouvelle technologie d'ici février 2011.
Les 306 nouveaux autobus articulés achetés du constructeur New Flyer, en avril dernier, sont déjà pourvus du SAAA au moment de leur livraison à Ottawa.
L'an prochain, OC Transpo doit lancer des applications pour téléphones intelligents qui permettront aux utilisateurs de suivre le trajet de leur autobus en temps réel.