Le maire d’Ottawa, Jim Watson, souhaite que la baisse d’achalandage marquée dans le cadre de la COVID-19 permette à Rideau Transit Group de régler certains problèmes majeurs.
Le maire d’Ottawa, Jim Watson, souhaite que la baisse d’achalandage marquée dans le cadre de la COVID-19 permette à Rideau Transit Group de régler certains problèmes majeurs.

O-Train: la Ville d’Ottawa insatisfaite du plan de RTG

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
La Ville d’Ottawa est insatisfaite de la réponse du Rideau Transit Group (RTG) à l’avis de manquement envoyé en mars dernier, notamment en raison d’un flou entourant le temps nécessaire avant que le niveau de service soit acceptable sur la Ligne de la Confédération.

Dans l’avis de manquement, la Ville avait soumis une liste d’enjeux avec le système inauguré en septembre dernier. Elle demandait à RTG de lui fournir un plan pour corriger ces divers problèmes, ce qu’elle a fait. Le directeur des opérations sur rail d’OC Transpo, Michael Morgan, souligne toutefois que l’échéancier pour la réparation des bris les plus importants n’est pas clair.

«Plusieurs corrections sont en train d’être apportées aux plus petits problèmes et on voit de bons résultats préliminaires, a affirmé M. Morgan au conseil municipal mercredi. Nous devons être en mesure d’avoir confiance que les prochains groupes d’enjeux puissent être corrigés dans un délai raisonnable pour considérer que ce plan est acceptable.»

«Quand on voit des dates en 2021, ça ne fait pas du tout notre affaire, a lancé Michael Morgan aux élus mercredi. Ils ont fait un bon travail quand vient le temps de répondre aux enjeux individuellement, mais dans l’ensemble, quand verra-t-on un impact sur la fiabilité du système?»

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, s’est dit déçu qu’une fois de plus, RTG n’ait pas répondu aux attentes de la municipalité. Il espère que la baisse d’achalandage marquée dans le cadre de la COVID-19 permette à l’entreprise de régler certains problèmes majeurs.

«C’est le temps de faire des améliorations aux trains et au système informatique alors qu’on a entre 70 et 80% moins de passagers», affirme M. Watson.

La Ville doit maintenant tenir des séances de travail avec les représentants de RTG pour clarifier certains aspects de leur plan. Tant et aussi longtemps que celui-ci ne répondra pas aux exigences de la municipalité, l’avis de manquement demeurera en vigueur, dit M. Morgan.

Essais hivernaux

Le directeur des opérations sur rail d’OC Transpo a aussi répondu aux questions des conseillers municipaux mercredi au sujet des essais hivernaux réalisés sur les trains Citadis Spirit d’Alstom qui ont eu lieu à l’intérieur, dans un laboratoire du Conseil national de recherches du Canada.

Les essais hivernaux réalisés sur les trains Citadis Spirit d’Alstom ont eu lieu à l’intérieur, dans un laboratoire du Conseil national de recherches du Canada.

«Quand on veut vérifier si, avec une accumulation de 6 cm de glace, les portes fonctionnent quand même, l’industrie ne se fie pas à dame Nature pour réaliser ces tests», a expliqué Michael Morgan.

Ce dernier a également confirmé qu’il n’y avait pas eu de tests sur rail pour vérifier la réaction de l’infrastructure aux conditions hivernales. Rappelons que le système de chauffage des aiguillages, entre autres, a connu des ratés cet hiver.