La fissure dans une roue a été découverte jeudi, durant une opération d’entretien routinière.
La fissure dans une roue a été découverte jeudi, durant une opération d’entretien routinière.

O-Train à Ottawa: fissure dans une roue en acier

La Ligne de la Confédération de l’O-Train fonctionnait à capacités réduites durant l’heure de pointe de vendredi matin en raison d’une fissure dans une roue en acier.

La craque a été découverte jeudi, durant une opération d’entretien routinière.

«De façon préventive et conformément à procédures de sécurité, une inspection de l’entièreté de la flotte a commencé au courant de la nuit et est toujours en cours», écrit vendredi matin le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, dans une note interne.

Cette inspection réduit le nombre de véhicules disponibles pour offrir le service matinal sur la Ligne 1 du train léger d’Ottawa. Au fur et à mesure que les trains seront jugés aptes à recevoir des passagers, ils seront de retour sur rail, assure M. Manconi.

En attendant le retour à un service complet, les trains passaient toutes les 10 minutes durant l’heure de pointe du matin. Un service d’autobus de remplacement supplémentaire a été déployé pour augmenter la capacité du réseau de transport en commun.

Autour de 10h30, OC Transpo a annoncé que le service d’autobus supplémentaire était terminé pour la matinée. 

En fin d’après-midi, John Manconi a indiqué que Rideau Transit Group (RTG) l’a assuré que l’inspection des véhicules serait terminée vendredi soir, mais que les analyses continueraient jusqu’à ce que la source de ce bris soit identifiée.

«Jusqu’à maintenant, seulement deux véhicules sont affectés, écrit John Manconi en fin d’après-midi. Nous nous attendons à ce que le service de fins de semaine ne soit pas diminué. Si nécessaire, nous profiterons de l’achalandage réduit pour diminuer la taille de notre flotte et allouer un maximum de temps à ces analyses.»

RTG confirme par courriel qu’une «enquête pour en trouver les causes principales a été lancée».