La Côte-de-Sable est l'un des quartiers résidentiels les plus anciens de la ville d'Ottawa. Tout au long de sa riche histoire, datant du 19e siècle, l'endroit a accueilli plusieurs politiciens et hauts fonctionnaires.

Nouveau plan patrimonial pour la Côte-de-Sable

Le rayon patrimonial du quartier de la Côte-de-Sable d'Ottawa pourrait être élargi. Une étude présentée la semaine prochaine au comité d'urbanisme propose d'ajouter 332 édifices dans le registre de structures ayant une telle désignation.
«Nous avons révisé les paramètres et le caractère historique du quartier et une nouvelle zone a été identifiée, explique le conseiller local Mathieu Fleury. Quand la Ville d'Ottawa avait identifié ses cinq districts patrimoniaux dans le quartier (en 1982), elle avait oublié de désigner ou de considérer certaines zones. C'est désormais une politique qui protège plus la communauté.»
L'étude, entreprise en 2007, a permis d'évaluer la valeur patrimoniale d'environ 840 bâtiments construits après 1950.
La Côte-de-Sable est l'un des quartiers résidentiels les plus anciens de la ville d'Ottawa. Tout au long de sa riche histoire, datant du 19e siècle, l'endroit a accueilli plusieurs politiciens et hauts fonctionnaires.
Le plan doit être accepté par le comité d'urbanisme mardi prochain et par le conseil municipal ensuite pour officialiser sa mise en oeuvre.
«Ce n'est pas un dossier litigieux», affirme M. Fleury, confiant que les changements seront apportés.
Si le nouveau plan est adopté, les propriétaires d'édifices ayant une désignation patrimoniale devront donner un avis de 60 jours à la Ville d'Ottawa avant de procéder à toute démolition.