Meurtre dans le marché By: le maire d'Ottawa est préoccupé

Le maire Jim Watson se dit troublé par les événements survenus en plein cœur du marché By vendredi soir dernier, lorsqu’un homme a été tué par balles devant plusieurs témoins.

«J’offre mes sympathies à la famille de la victime, c’est vraiment triste. J’ai parlé avec le chef de police (par intérim) Steve Bell lundi et il m’a dit que plus d’agents sont déployés dans le marché By depuis cette tragédie. On va continuer d’en ajouter, que ce soit à vélo, à pied ou en autopatrouille. Il est nécessaire d’avoir plus de couverture, c’est pourquoi le conseil municipal a adopté un budget qui permet d’ajouter 30 policiers supplémentaires cette année, et le même nombre l’année prochaine», a-t-il indiqué lors d’une courte mêlée de presse.

M. Watson déplore le fait qu’un individu, de surcroît un jeune, puisse se promener librement avec une arme à feu. Dans ce cas-ci, c’était au moment où ce secteur était encore très achalandé, alors que le soleil venait à peine de se coucher.

«C’est certainement une préoccupation pour moi et pour tous les résidents», affirme-t-il.

À LIRE AUSSI: Vigile dans le marché By après la mort d’un pacifiste

>>> Meurtre dans le marché By: la communauté hip-hop en deuil

Alors que certains affirment qu’une augmentation de l’effectif policier est loin d’être la seule avenue à privilégier pour prévenir la criminalité et combattre les gangs, le premier magistrat reconnaît qu’on peut toujours améliorer les choses.

«Je crois que d’avoir une plus grande présence policière a un effet dissuasif. Mais en même temps, on ne peut pas avoir un agent à toutes les intersections et selon ce que j’ai compris, dans ce cas particulier, il y avait des policiers à quelques coins de rue. Je reconnais le fait que les policiers ne sont pas l’unique solution, c’est pourquoi on a la Stratégie d’Ottawa relative aux bandes de rue et à la violence dans les rues et qu’on travaille avec Prévention du crime Ottawa. On doit agir pour empêcher ces gens-là d’emprunter le chemin de la criminalité, pour ne pas avoir de telles tragédies».

Depuis le 1er janvier, on dénombre huit meurtres sur le territoire d’Ottawa, dont trois par balles. Au total, 32 fusillades ont été enregistrées.

Vendredi soir dernier, un musicien connu de la scène hip-hop dans la région, Markland Campbell, a été abattu sur le trottoir au coin de la place du marché By et de la rue York. L’homme de 42 ans était aussi connu sous le nom de Jahiant Jahn. Un suspect de 18 ans a été arrêté dans cette affaire.