C’est le militaire à la retraite Matthew Luloff qui succède à Bob Monette dans Orléans.

Matthew Luloff l’emporte dans Orléans

Matthew Luloff, un ancien membre des Forces canadiennes qui a notamment servi en Afghanistan, succédera à Bob Monette comme conseiller municipal du quartier Orléans.

La lutte a été serrée toute la soirée de lundi entre trois des 17 candidats à l’élection dans le quartier.

M. Luloff a été élu avec 23,8 % des suffrages exprimés. L’ancienne journaliste Catherine Kitts a terminé deuxième avec 22 % des voix. Seulement 264 votes séparaient les deux candidats. Rick Bédard, spécialiste en informatique, a suivi en troisième place avec 18,4 % des votes.

« Nous avons besoin de laisser nos taxes foncières basses », a plaidé le nouvel élu de 34 ans, peu après son arrivée dans un resto-bar du quartier pour célébrer sa victoire avec ses proches et ses supporters.

Le nouveau représentant d’Orléans à l’hôtel de ville d’Ottawa s’est aussi engagé durant sa campagne électorale à l’amélioration des routes, à la construction d’un corridor qui relierait la route Frank Kenny à l’autoroute 417 ainsi qu’à l’élargissement de la route 174. 

« Nous avons beaucoup de problèmes avec la circulation à Orléans, et nous avons aussi besoin de développement économique », a-t-il ajouté.

Jusqu’à tout récemment, M. Luloff était un conseiller pour le ministre de la Défense nationale.

« J’ai quitté mon travail pour m’impliquer à fond lors de cette campagne électorale », a-t-il souligné.

Matthew Luloff a été le dernier de tous les candidats à l’élection municipale à être déclaré vainqueur. Il a reconnu que le vote a été très divisé, mais il s’engage à travailler très fort afin d’obtenir la confiance des citoyens d’Orléans. Il a indiqué que Stephen Blais (conseiller réélu dans Cumberland) et Bob Monette seront ses mentors.

Représentant du quartier Orléans depuis 2006 à l’hôtel de ville d’Ottawa, M. Monette, qui a annoncé son retrait de la vie politique plus tôt cette année, avait remporté 75,5 % des voix exprimées lors du scrutin de 2014. 

Le taux de participation au scrutin de 2018 dans Orléans était de 43,1 % alors qu’il s’était élevé à 38,3 % en 2014.

Les résultats non officiels de lundi soir indiquent que 15 368 personnes se sont prévalues de leur droit de vote à l’élection dans le quartier Orléans alors que le total d’électeurs admissibles était de 35 622. 

Le nombre de candidats dans Orléans lors de l’élection municipale de 2018 a fracassé un record avec 17 concurrents. À titre comparatif, il y avait seulement trois candidats au scrutin de 2014.