Une manifestation contre le raid américain en Syrie a eu lieu samedi près de l’ambassade des États-Unis à Ottawa.

Manifestations pour la Syrie et pour la science

Une manifestation, qui s’est spontanément organisée en quelques heures, s’est déroulée, samedi après-midi, devant l’ambassade américaine à Ottawa.

Elle réunissait une cinquantaine de membres de la communauté canado-syrienne et visait à protester contre les récentes frappes américaines en Syrie et le soutien canadien à ces opérations militaires.

La manifestation, organisée par les groupes NOWAR-PAIX (Pacte contre l’agression, l’intolérance et la xénophobie) et Solidarité Ottawa, a aussi rassemblé des membres du groupe Pacify et plusieurs sympathisants.

Pour l’un des manifestants présents, Omar Burgan, la situation est intolérable: 

«Comme si on pouvait faire confiance au gouvernement américain pour vraiment veiller aux droits et à la paix au Moyen-Orient. Ils n’ont jamais eu à coeur le Moyen-Orient et en ce moment, on fait face vraiment à un narcissique (Donald Trump) et le gouvernement Trudeau ne fait qu’appuyer les attaques contre la Syrie, à l’extérieur du droit international et sans attendre une investigation.»

Marche pour la science

Quelques heures avant la manifestation syrienne, une cinquantaine de scientifiques et de citoyens ont marché sur la colline du Parlement à Ottawa, dans l’espoir de rappeler aux Canadiens l’importance de la science dans leur vie.

La première édition de cette marche avait eu lieu l’an passé, quelques mois après l’arrivée au pouvoir de Donald Trump et peu de temps après le départ de Stephen Harper, des politiciens plus réticents au financement des activités scientifiques.

La manifestation de cette année se terminait sur la rue York, près de la promenade Sussex, où quelques kiosques scientifiques extérieurs attendaient les marcheurs.

D’autres marches semblables pro-sciences avaient aussi lieu ailleurs dans le monde, samedi.