Des centaines de cyclistes se sont réunis devant l’hôtel de ville d’Ottawa, mercredi.

Manifestation de cyclistes à Ottawa: lourdeur, tristesse et solidarité [VIDÉO]

Lourdeur, tristesse, mais aussi solidarité sont les mots employés par les centaines de cyclistes qui ont pris part au rassemblement devant l’hôtel de ville d’Ottawa pour décrire le trajet qu’ils ont parcouru silencieusement en groupe le long de l’avenue Laurier mercredi matin.

L’objectif de la manifestation était de rendre hommage à l’homme qui a été happé mortellement la semaine dernière et de réclamer des infrastructures plus sécuritaires afin d’éviter des drames. 

« C’est réconfortant de voir tous ces cyclistes réunis pour rendre hommage à l’homme qui est décédé la semaine dernière, mais aussi pour commémorer tous ceux qui ont perdu la vie à vélo. Il faut que la Ville soit proactive pour éviter qu’il y ait d’autres accidents », lance Florence Lehmann, membre de Bike Ottawa.

Jeunes, moins jeunes et certains élus municipaux se sont réunis à la Place Marion-Dewar mercredi matin. 

À LIRE AUSSI

Collision mortelle: un vélo fantôme devant l’hôtel de ville d’Ottawa

Mort d'un cycliste à Ottawa: une photo du conducteur diffusée

Au son du tintement des clochettes de vélo, les manifestants ont réclamé des mesures plus sécuritaires pour tous les usagers de la route.

« Je veux que la Ville respecte les cyclistes et mette des ressources pour les protéger. On devrait avoir le droit d’utiliser les routes en sécurité. Même moi avec mes enfants j’aimerais être capable de prendre mon vélo et circuler sans avoir peur », confie Eugénie Waters qui a pris part au rassemblement en compagnie de ses deux enfants.

Pour sensibiliser le public à la dangerosité de la piste cyclable sur l’avenue Laurier, à l’ouest de la rue Elgin, des verres en plastique ont été installés aux abords de la voie réservée.

Vision Zéro

La conseillère du quartier Somerset, Catherine McKenney, a déposé un avis de motion à la séance du conseil municipal, mercredi matin, afin que l’approche Vision Zéro soit adoptée. 

Cette mesure permettra à la municipalité d’être proactive lors de la conception des rues et des voies cyclables.

Vision Zéro met l’accent sur la sécurité des personnes vulnérables qui se déplacent soit à pied, à vélo ou en fauteuil roulant.

« Ainsi, toutes les rues pourront être sécuritaires et on pourra prévenir les décès sur les routes. Nous devons prendre des décisions éclairées. En déposant un avis de motion aujourd’hui, nous pourrons en débattre dans des semaines et je vous invite à réclamer l’appui de votre conseiller et du maire », affirme l’élue.

Cette dernière estime que tous les usagers de la route ont le droit de se déplacer sans craindre pour leur vie.

« Nous devrions être en mesure de nous rendre au travail et de revenir à la maison tous les soirs sans inquiétude », ajoute-t-elle.

Jeunes, moins jeunes et certains élus municipaux se sont réunis à la Place Marion-Dewar mercredi matin.

Son collègue, Mathieu Fleury, ajoute que la conception des routes touche l’ensemble de la Ville.

« Pour nous, c’est important que tous les collègues soient unis derrière ça. Ce n’est pas un quartier versus un autre, illustre-t-il. Pour nous au conseil c’est important de prendre position. De dire qu’on a une vision de rue complète, mais ça doit être aligné avec une vision plus sécuritaire que ce que la Ville fait présentement. »

Des élus ont profité de la réunion du conseil de mercredi pour présenter des avis de motion qui seront débattus à la réunion du 12 juin. 

Le conseiller Jeff Leiper souhaite que la Ville utilise les fonds ponctuels du fédéral de la taxe sur le carbone afin de financer les infrastructures cyclables. 

Le maire Jim Watson a pour sa part demandé au personnel de préparer un examen sur les intersections où la circulation à vélo est élevée et de proposer des changements.