La députée provinciale d’Ottawa-Vanier et des élus municipaux de sa circonscription unissent leur force pour créer un Groupe de travail sur le logement abordable pour s’attaquer à cet enjeu dans ce secteur d'Ottawa.
La députée provinciale d’Ottawa-Vanier et des élus municipaux de sa circonscription unissent leur force pour créer un Groupe de travail sur le logement abordable pour s’attaquer à cet enjeu dans ce secteur d'Ottawa.

Logement abordable: des élus d'Ottawa-Vanier se rassemblent

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
La députée provinciale d’Ottawa-Vanier et les élus municipaux de sa circonscription unissent leur force pour créer un Groupe de travail sur le logement abordable pour s’attaquer à cet enjeu dans ce secteur de la capitale fédérale.

Lucille Collard indique qu’il s’agissait d’une de ses promesses durant la campagne pour l'élection partielle de février 2020. Les conseillers de Beacon Hill-Cyrville, Tim Tierney, de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, et de Rideau-Rockcliffe, Rawlson King, ont tous accepté de joindre le groupe de travail de la députée.

«Une fois que les gens vont être au courant que cette initiative-là est en branle, on va pouvoir rassembler des gens de la communauté, que ce soit des partenaires communautaires, des consultants ou des promoteurs. On va essayer de les aiguiller vers les bonnes directions et leur donner l’information, explique Mme Collard. 

«On a l’impression que tout est un peu disparate et que chacune essaie de faire son petit bout de son côté. L’idée c’est de rassembler tous ces efforts ensemble pour essayer de coordonner ces projets», ajoute la députée provinciale d’Ottawa-Vanier.

La députée provinciale d’Ottawa-Vanier, Lucille Collard

L’élue fédérale d’Ottawa-Vanier, Mona Fortier, ne fait pas partie de ce Groupe de travail sur le logement abordable, mais elle soutient l’initiative, assure Lucille Collard.

«Elle a fait partie des discussions initiales et je pense que pour des raisons liées à son rôle de ministre, elle ne pouvait pas s’impliquer autant qu’elle l’aurait voulu», avance Mme Collard.

La députée provinciale d’Ottawa-Vanier s’engage à marteler le message auprès des membres du cabinet ministériel de Doug Ford que les besoins en matière de logement abordable sont grands dans la capitale fédérale.

«Je suis tout à fait confiante que ça va représenter un défi, soutient Lucille Collard. On a vu ce qui est sorti dans le budget la semaine passée, il n’y a vraiment rien d’annoncé pour le développement de logements abordables, malheureusement. Il va falloir relancer le gouvernement, être tenaces et persistants. Apporter des données et leur démontrer que c’est une crise et que ça nuit à notre économie.»