Jim Watson, maire d'Ottawa
Jim Watson, maire d'Ottawa

Limites de quartier: 24 conseillers à Ottawa dès 2022

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Malgré des efforts de dernière minute, les associations communautaires d’Overbrook et de Carlsbad Springs n’ont pas réussi à obtenir les changements souhaités aux nouvelles limites de quartier.

Le conseil municipal a adopté mercredi sa nouvelle carte électorale qui entrera en vigueur durant les prochaines élections de 2022. Un siège sera ajouté à la table du conseil qui sera composé de 3 représentants de la zone rurale, 9 en zone suburbaine et 12 dans l’urbain.

Au cours des derniers jours, l’Association communautaire d’Overbrook a multiplié les démarches pour éviter que près de 20% de sa communauté — située dans Rideau-Rockcliffe — soit greffée au quartier voisin de Rideau-Vanier.

Cette division d’Overbrook est survenue après l’adoption d’un compromis la semaine dernière par le Comité des finances et du développement économique afin que des institutions historiquement associées à Vanier — comme le parc Riverain, les tours Vanier et le centre éducatif Tournesol — restent associées au quartier Rideau-Vanier.

La frontière entre ce quartier et celui de Rideau-Rockclife a toutefois été placée trop loin au sud, scindant la communauté Overbrook en deux. Les conseillers des deux quartiers concernés, Mathieu Fleury et Rawlson King, ont reconnu leur erreur et ont proposé de garder l’actuelle frontière sud entre les deux quartiers. Ils ont seulement obtenu l’appui de deux autres élus, mercredi.

Le compromis de Cumberland adopté

Depuis une semaine, des représentants de l’Association communautaire de Carlsbad Springs ont multiplié les communications avec des membres du conseil municipal afin que leur secteur demeure au sein du quartier de Cumberland, au même titre que les communautés de Sarsfield, Navan et Notre-Dame-des-Champs.

Rappelons que le Comité des finances a adopté un compromis la semaine dernière pour éviter que la majorité de la zone rurale de l’actuel quartier Cumberland soit fusionnée avec le quartier majoritairement anglophone d’Osgoode.

Au final, les membres du conseil municipal n’ont entrepris aucune démarche mercredi afin de modifier une fois de plus les limites de quartier dans l’est de la ville.


À LIRE AUSSI : Le conseil municipal d’Ottawa aurait un siège de plus en 2022

> Limites de quartier: un compromis qui polarise à Cumberland

> Limites de quartiers à Ottawa: grogne dans Overbrook