Plusieurs secteurs d’Ottawa, dont celui de la rue Laurier, verront la limite de vitesse abaissée.

Limite de vitesse réduite dans certains secteurs d'Ottawa

Les automobilistes verront des panneaux de limitation de vitesse à l’entrée et à la sortie des quartiers résidentiels faire leur apparition à Ottawa. La limite passera de 50 km/h pour s’établir à 40 ou 30 selon l’endroit. La Ville a commencé l’installation des affiches dans deux secteurs, soit Côte-de-Sable et Somerset.

L’utilisation de ces panneaux uniquement à l’entrée et à la sortie des quartiers permet d’installer moins de pancartes dans un secteur ciblé. Par exemple, près de 40 panneaux ont été installés dans le quadrilatère formé par les avenues King Edward, Laurier, Mann et la route Range qui compte une douzaine de rues. En comparaison, 125 pancartes auraient été nécessaires sous l’ancienne réglementation qui prévoyait des affiches tous les 300 mètres ou après chaque intersection.

« En déterminant un quadrilatère, on porte l’attention des gens sur la nouvelle limite de vitesse. Les panneaux seront vraiment clairs à l’entrée et à la sortie des quadrilatères », explique l’agente Amy Gagnon, porte-parole du Service de police d’Ottawa (SPO).

La nouvelle réglementation provinciale, en vigueur depuis le 1er mai dernier, permet aux municipalités d’installer des panneaux de limitation de la vitesse à l’entrée et à la sortie des zones de moins de 50 km/h.

« En Ontario, quand la limite n’est pas affichée elle est à 50 km/h. Selon des études et des statistiques, on a vu que lorsque des piétons et des cyclistes happés par des  véhicules dont la vitesse est de moins de 50 km/h leur chance de survie est beaucoup plus grande. Alors la décision de réduire la limite à 40 dans des zones résidentielles ou les rues sont plus étroites, où il y a plus de piétons et de cyclistes », soutient Mme Gagnon. 

D’ici 2019, un secteur par quartier municipal sera muni de la nouvelle signalisation. L’objectif à plus long terme est d’utiliser les panneaux de limitation de vitesse à l’entrée et à la sortie des quartiers résidentiels sur l’ensemble du terroir de la capitale fédérale. Le coût de l’opération est estimé à 1,58 million $.