OC Transpo va déployer un service d’autobus de remplacement vers et au départ du centre-ville aux heures de pointe, mardi, afin d’ajouter de la capacité au réseau et de désengorger les trains.
OC Transpo va déployer un service d’autobus de remplacement vers et au départ du centre-ville aux heures de pointe, mardi, afin d’ajouter de la capacité au réseau et de désengorger les trains.

Ligne de la Confédération: dix trains sur 13 en service

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
D’autres problèmes ont affligé le train léger d’Ottawa lundi alors que seuls 10 des 13 trains requis étaient sur les rails de la Ligne de la Confédération à un certain moment de la journée.

Alors que 11 véhicules étaient en service lors de l’heure de pointe matinale après une fin de semaine où un service d’autobus de remplacement a dû être déployé en raison notamment de difficultés avec les commutateurs de voie, notamment, d’autres problématiques sont survenues. Deux trains ont dû être remisés au garage après une panne de compresseur et un problème de roue.

À LIRE AUSSI: Train léger : hausse de la fréquence de vérification des câbles électriques

> Train léger: bris de service sur la Ligne de la Confédération

À l’heure de pointe de fin d’après-midi, seuls dix véhicules étaient en service.

« Il y aura un train toutes les 5 minutes environ pendant l’heure de pointe. Prévoyez des temps d’attente plus longs d’environ 1 minute ainsi qu’une augmentation de 20 % du nombre de personnes sur les quais et dans les trains », a averti OC Transpo sur Twitter. 

Le transporteur public va déployer un service d’autobus de remplacement vers et au départ du centre-ville aux heures de pointe, mardi, afin d’ajouter de la capacité au réseau et de désengorger les trains. 

Les usagers sont invités à suivre l’évolution de la situation sur les médias sociaux, advenant que d’autres problèmes surviennent. 

Dans une note de service, le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, a indiqué que le maire Jim Watson, le directeur municipal Steve Kanellakos, le président de la Commission du transport en commun Allan Hubley et lui-même avaient rencontré les représentants du Groupe de transport Rideau (RTG) pour être informés de la situation et exiger que des correctifs soient apportés dans les plus brefs délais. 

Rappelons que le train léger est en service depuis le 14 septembre. Durant les heures de pointe en semaine, si aucun problème ne survient, le réseau est en mesure de transporter jusqu’à 10 700 passagers à l’heure dans chaque direction.