Seulement 10 trains sur 13 seront en service vendredi après-midi sur la Ligne de la Confédération à Ottawa, alors qu'un froid arctique sévit dans la région.
Seulement 10 trains sur 13 seront en service vendredi après-midi sur la Ligne de la Confédération à Ottawa, alors qu'un froid arctique sévit dans la région.

Ligne de la Confédération: des trains au garage pendant le retour à la maison

Certains trains de la Ligne de la Confédération ont commencé leur fin de semaine un peu plus tôt. Plusieurs bris sont survenus sur le réseau de l’O-Train au courant de la journée de vendredi.

La matinée de vendredi a été particulièrement rude pour l’O-Train alors que de nombreux problèmes ont été rapportés sur le système. En plus d’un bris de porte qui se serait produit à la station uOttawa et d’ennuis techniques avec la voie ferrée, les systèmes de sécurité se sont enclenchés pour forcer l’immobilisation de quatre trains.

Les transpondeurs — appareil qui communique la position du train — de ces quatre véhicules ont subi des dommages durant l’heure de pointe matinale en raison de débris sur la voie entre les stations Tunney’s Pasture et Bayview.

« Les systèmes de sécurité ont fonctionné comme ils le devaient et, alors que cette interruption des communications s’est produite, c’est-à-dire que l’emplacement des trains n’était plus communiqué au centre de contrôle, les trains se sont arrêtés », explique le directeur général d’OC Transpo, John Manconi.

À LIRE AUSSI: Des roues «aplaties» ont ralenti l'O-Train

> OC Transpo reprend confiance

L’aplatissement des roues est également revenu hanter l’O-Train alors que quatre trains ont dû être renvoyés au garage pour procéder à la réparation de leurs roues.

Le retour à la maison s’est donc déroulé avec des effectifs réduits vendredi. Dix trains ont été déployés sur la Ligne de la Confédération alors qu’il en faut normalement 13 pour offrir le plein service.

« Pendant cette période, le service sera assuré sur toute la ligne, mais les usagers se déplaçant entre les stations Tunney’s Pasture et Lyon pourraient faire face à des temps d’attente plus longs et avoir à changer de train », a indiqué M. Manconi en début d’après-midi.

Un service d’autobus en parallèle sera offert pour compenser la perte de trois trains. Les 20 véhicules normalement réservés pour le service de remplacement de l’O-Train seront déployés, tandis que 10 autres autobus seront retirés des lignes à haute fréquence.