Le Groupe de transport Rideau touchera seulement 5,47 millions $ des 17,68 millions $ facturés à la Ville en raison de la mauvaise performance de la Ligne de la Confédération à compter d’octobre.
Le Groupe de transport Rideau touchera seulement 5,47 millions $ des 17,68 millions $ facturés à la Ville en raison de la mauvaise performance de la Ligne de la Confédération à compter d’octobre.

Ligne de la Confédération: 17 millions $ à RTM pour la première année

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Le Groupe de transport Rideau (GTR) et sa filiale Rideau Transit Maintenance (RTM) toucheront finalement un peu plus de 17 millions $ pour les premiers mois d’opération de la Ligne de la Confédération.

Le consortium touchera 17,45 millions $, ce qui signifie que la Ville d’Ottawa retiendra plus de 40 millions $ pour la première année de service de la Ligne 1 de l’O-Train.

Dans une note de service envoyée au conseil municipal, le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, explique que la municipalité s’est entendue avec le GTR sur la somme due à l’entreprise pour l’entretien du système de septembre à décembre.

L’entreprise touchera seulement 5,47 millions $ des 17,68 millions $ facturés à la Ville en raison de la mauvaise performance de la Ligne de la Confédération à compter d’octobre.

«Nous nous sommes entendus au sujet de certains enjeux, ce qui nous permet d’éliminer des ambiguïtés qui demeuraient dans le processus. La Ville et le GTR ont notamment trouvé un terrain d’entente sur l’interprétation d’indicateurs de performance clé qui faisaient l’objet de dispute», écrit M. Manconi.

Les paiements pour la période allant de janvier à mars – évalués à 12,93 millions $ – sont toujours retenus puisque le GTR et la municipalité ne s’entendent pas sur l’étendue des déficiences du service.

En ce qui a trait à la période allant d’avril à juin, RTM pourra toucher presque l’entièreté du montant facturé, soit 11,97 millions $.

Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi

«En raison de la pandémie de COVID-19, nous avons observé une diminution significative du nombre de passagers, ce qui a mené une réduction du nombre de véhicules déployés. Le GTR a été en mesure d’améliorer sa performance durant cette période. Moins de déductions seront donc appliquées aux paiements qui leur sont dus», explique John Manconi.

16 millions $ retenus

Dans la même note de service, le directeur général d’OC Transpo rappelle que depuis un an, la Ville retient 16 millions $ du montant que devait recevoir le GTR pour la construction de la Ligne de la Confédération. La Ville gardait ce montant jusqu’à ce que le consortium soit en mesure de déployer 15 trains durant les heures de pointe, conformément avec l’entente de projet.

Bien que le GTR ait réussi à mettre 15 trains sur rail durant les heures de pointe matinale depuis le 4 août, les 16 millions $ resteront tout de même dans les coffres de la ville pendant quelques semaines de plus.

«Même si le GTR a récemment réussi à déployer 15 trains à double locomotive, ils ne peuvent le faire de façon constante en raison des inspections nécessaires en raison des enjeux de roues fissurées», écrit M. Manconi.

Puisque le GTR s’attend à ce que les 15 trains soient disponibles pour toutes les heures de pointe à compter du 8 septembre, la Ville et l’entreprise se sont entendues pour que les 16 millions $ ne soient pas versés avant cette date, soutient le directeur général d’OC Transpo dans sa note.