«Ottawa est une destination horticole naturelle, grâce notamment aux multiples jardins floraux de la CCN et au Festival canadien des tulipes», affirme Tim Kearney, de Landscape Ontario.

L'idée d'une exposition florale éclôt dans la capitale

L'idée d'une exposition internationale d'horticulture à Ottawa prend racine. L'organisme Landscape Ontario, avec l'appui d'organisations cousines, souhaite attirer les «Olympiques de l'horticulture» dans la capitale nationale en 2017, année du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.
«Ottawa est une destination horticole naturelle, grâce notamment aux multiples jardins floraux de la Commission de la capitale nationale et au Festival canadien des tulipes, un festival connu mondialement. Nous avons hâte d'accueillir des visiteurs en provenance du Canada et du monde entier à Flora Ottawa 2017 pour faire découvrir à tout le monde notre belle région», affirme Tim Kearney, de Landscape Ontario.
L'événement, qui porterait le nom de Flora Ottawa 2017, s'étalerait sur une période de 150 jours soit du 13 mai au 9 octobre 2017. Les instigateurs du projet estiment que l'exposition internationale d'horticulture a le potentiel d'attirer plus de trois millions de visiteurs à Ottawa et de générer des retombées économiques de plus de 500 millions de dollars.
La Flora Ottawa 2017 pourrait également accueillir quelque 300 réunions, salons et congrès auxquels participeraient des délégués de l'industrie horticole du Canada et du monde. On évalue le nombre d'emplois créés à plus de 4000.
Les organisateurs souhaitent exploiter les berges du canal Rideau, site du patrimoine mondial de l'UNESCO, la rive ouest du lac Dow, le parc Reine-Juliana, le nouveau parc Lansdowne ainsi que la place Marion-Dewar, tout près de l'hôtel de ville d'Ottawa. D'autres sites satellites sont dans les plans.
«Cet événement international prestigieux ne serait pas simplement un bon coup pour Ottawa, il servirait à positionner la région de la capitale nationale comme destination de choix en Amérique du Nord pour les fleurs et jardins, un des secteurs de l'industrie du voyage en forte croissance. Ce serait un legs digne d'une capitale du G20», fait valoir Tim Kearney.
Le but immédiat de Landscape Ontario est de confirmer au cours des prochains mois l'appui de partenaires publics et privés pour le projet Flora Ottawa 2017, afin que la mise en oeuvre des plans pour 2017 puisse commencer dès l'automne 2014.