Le changement de zonage demandé par Hard Rock Casino avait été approuvé par le conseil municipal en mai dernier, à condition que l’entreprise s’engage à améliorer les infrastructures routières avoisinantes.

L’expansion du Hard Rock Casino officiellement entérinée

Une entente avec le Hard Rock Casino a été officialisée par le conseil municipal, mercredi dernier, pour officialiser les plans d’expansion de l’entreprise.

Le promoteur souhaite notamment augmenter le nombre de tables de jeu (de 35 à 55), ainsi que construire une salle de spectacle de 2500 places, des restaurants, un hôtel de neuf étages et un stationnement pour accueillir plus de 1200 véhicules.

Le changement de zonage demandé par Hard Rock Casino avait été approuvé par le conseil municipal en mai dernier, à condition que l’entreprise s’engage à améliorer les infrastructures routières avoisinantes.

Le comité de l’agriculture et des affaires rurales a étudié la question et a recommandé qu’un accès au complexe soit ajouté sur la rue Bank, pour éviter que tout le trafic automobile passe par le chemin Albion. Le promoteur devra également travailler avec la Ville pour apporter des améliorations à l’intersection des chemins Albion et Lester, au nord du casino.

La direction de l’entreprise a promis à deux reprises en mai dernier – dans des lettres envoyées au conseil municipal – de réaliser les travaux exigés par la Ville d’Ottawa.

« Hard Rock s’est engagé à faire sa part. Peu importe l’impact que le complexe aura sur la circulation, peu importe ce qu’ils auront à faire pour limiter cet impact, l’entreprise fera partie de la solution, explique le président du Comité de l’agriculture et des affaires rurales, Scott Moffatt. Ils essaient de construire un complexe de classe mondiale, ils ne veulent pas des routes difficiles pour s’y rendre. C’est dans leurs meilleurs intérêts d’avoir un bon réseau routier dans leur secteur. »

Souci de transparence
La décision de permettre l’augmentation de l’accès aux jeux de hasard ne s’est pas prise à la légère au conseil municipal d’Ottawa. Le conseiller Moffatt souligne que plusieurs de ses collègues sont d’avis que l’ajout d’une seule table de jeu représente une augmentation du risque de créer de nouveaux joueurs compulsifs.

Lors du vote de la semaine dernière, le conseil a donc adopté une mesure particulière. Si le Hard Rock Casino souhaite à nouveau augmenter le nombre de tables de jeu, il devra présenter sa demande au conseil municipal. Et ce, même si la requête nécessiterait normalement l’approbation unique du Comité de dérogation.

« Il y avait de l’inquiétude chez plusieurs qui pensaient qu’en passant par le Comité de dérogation n’était pas la façon la plus transparente d’augmenter le nombre de tables de jeu, explique M. Moffatt. Ça donne une chance aux gens de se prononcer contre une potentielle augmentation du nombre de tables de jeu, de voter sur une proposition, de se faire entendre. Le Comité de dérogation est public, mais ce n’est pas la même chose que de se présenter devant le conseil municipal. »