C’est désormais en toute légalité que les commerces de l’Aéroport d’Ottawa ouvriront lors des jours fériés.

L’exemption accordée à l’Aéroport d'Ottawa

Après l’avoir fait illégalement sans même le savoir, l’Aéroport international d’Ottawa ouvrira désormais les portes de plusieurs des commerces de son aérogare en parfaite conformité avec la règlementation provinciale lors des jours fériés.

À sa demande, une exemption à la Loi sur les jours fériés dans le commerce de détail en Ontario lui a été accordée mardi par le Comité des finances et du développement économique de la Ville d’Ottawa.

Pour l’administration de l’aéroport, il n’était que logique d’ouvrir ses boutiques et dépanneurs lors des neuf jours fériés tels que le Jour de l’An, le dimanche de Pâques, la Fête du Canada, la Fête du Travail et Noël. À son avis, il aurait été anormal que les voyageurs ne puissent s’acheter grignotines, friandises, breuvages, magazines ou encore souvenirs lors de ces journées qui sont souvent parmi les plus achalandées.

«Une formalité»
« Pour nous, en fin de compte, ce n’était qu’une formalité. C’est de coutume que les commerces soient ouverts quand on se promène dans tous les aéroports nord-américains alors nous n’étions même pas au courant qu’il y avait un problème jusqu’à ce qu’un employé d’un de ses commerces fasse des recherches et le signale à son employeur. On tenait donc à prendre les mesures pour corriger la situation », de dire le président et chef de la direction de l’Aéroport, Mark Laroche.

Les installations aéroportuaires, qui avaient l’appui de Tourisme Ottawa et la Chambre de commerce d’Ottawa pour cette démarche, ont accueilli 4,8 millions de passagers l’an dernier, soit une moyenne de 13 000 par jour.

Selon M. Laroche, les commerces de l’aérogare n’ont jamais eu de difficulté à avoir suffisamment de personnel intéressé à travailler lors de ces journées où bon nombre de travailleurs sont en congé. Plusieurs étudiants font partie du lot.

Le Conseil du travail d’Ottawa ne partage pas le même avis.

« On s’oppose à la demande. C’est frustrant de lire dans les médias que le demandeur a enfreint la loi pendant 20 ans et payé des amendes tout ce temps. On s’oppose à cette demande. La loi est claire et existe pour que les gens puissent passer du temps en famille et non travailler, par exemple à Noël. [...] Les gens ne viennent pas à Ottawa pour voir l’aéroport, ce n’est pas un attrait touristique », a dit au comité le président du syndicat, Sean McKenny.

La mesure d’exemption devra être approuvée par le conseil municipal le 28 mars.

Deux distinctions internationales pour l’Aéroport d’Ottawa

L’Aéroport international d’Ottawa vient de se démarquer parmi 343 installations aéroportuaires de 84 pays en remportant deux prix à l’échelle internationale pour la qualité de son service à la clientèle en 2017.

Dans le cadre de son programme de Qualité des services aéroportuaires, dont fait partie l’aéroport de la capitale fédérale depuis 12 ans, le Conseil international des aéroports a annoncé mardi qu’Ottawa se distinguait dans deux catégories.

L’aéroport d’Ottawa se classe au premier rang dans la catégorie Meilleur aéroport de sa taille (entre 2 et 5 millions de passagers par an) pour l’Amérique du Nord, alors qu’il a terminé ex aequo avec les aéroports Billy-Bishop (Toronto) et d’El Paso (Texas) au second rang du palmarès dans la catégorie Meilleur aéroport de la région (Amérique du Nord) parmi les installations desservant plus de deux millions de voyageurs par année.

Au final, les passagers ont accordé une note de 4,47 sur 5 (89 %) à l’aéroport de la capitale nationale en 2017, une légère hausse par rapport à l’année précédente. Les voyageurs ont dénoté des améliorations surtout au chapitre du rapport qualité-prix du stationnement ainsi que des boutiques. 

« Nous sommes bien contents de faire aussi belle figure. Le service à la clientèle est l’une de nos plus grandes préoccupations. Ces résultats-là, c’est grâce à tout le monde qui travaille à l’aéroport », de dire Mark Laroche, président et chef de la direction de l’Administration de l’aéroport.

Depuis 2006, l’Aéroport international d’Ottawa s’est taillé une place sur le podium à 22 reprises. Le programme d’évaluation mesure le taux de satisfaction des passagers au moyen de questionnaires portant sur 34 indicateurs de rendement clés.