La maison Magee est située au 1119, rue Wellington Ouest, à Ottawa.

Les travaux débuteront bientôt à la Maison Magee

Les maux de tête et frustrations occasionnés par la fermeture du trottoir et l’interdiction de stationnement sur rue devant la maison Magee à Ottawa pourraient se résoudre d’ici quelques semaines.

C’est une question de semaines avant que les travaux de stabilisation de l’immeuble qui s’est effondré partiellement en juillet denier puissent débuter. Toutefois, la Ville n’est pas encore en mesure de préciser un échéancier.

« Selon moi, ce n’est pas une question de jours, mais plutôt de quelques semaines », a affirmé John Buck, gestionnaire à l’inspection des bâtiments de la Ville d’Ottawa devant les membres du sous-comité du patrimoine bâti, mardi matin.

Les commerçants du secteur disent subir des effets négatifs depuis huit mois et observent une baisse de l’achalandage. Selon eux, la fermeture d’une portion du trottoir devant le 1119, Wellington Ouest a des effets négatifs.

« C’est une préoccupation constante pour le milieu des affaires de ce secteur, mais aussi pour la sécurité de la communauté et des piétons. Toutes ces choses sont affectées par cette situation. Ce que j’entends tous les jours, c’est de l’impatience de la part des commerçants. C’est très difficile pour les propriétaires d’entreprises qui font face à une baisse d’achalandage parce qu’ils n’ont pas le même volume de piétons qu’à l’habitude de comprendre pourquoi ça prend plus de huit mois », explique Dennis Van Staalduinen, directeur général de la Zone d’amélioration commerciale (ZAC) de Wellington Ouest.

Le projet de stabilisation a été approuvé et doit débuter « dès que la température le permettra ».

La municipalité a approuvé une demande de démolition pour l’édifice patrimonial en octobre dernier. 

Le propriétaire du bâtiment construit en 1881 a changé d’avis et a présenté une demande de permis afin de solidifier la propriété. Le projet de stabilisation a été approuvé et doit débuter « dès que la température le permettra ». L’accumulation de neige et de glace complique la tâche.

M. Buck assure que le propriétaire de la Maison Magee collabore avec la municipalité afin de coordonner le travail.

Lorsque la propriété sera stabilisée, le trottoir pourra être rouvert à la circulation et nécessitera une structure de protection pour les piétons.

M. Van Staalduinen espère que la Ville aura appris des leçons de cette expérience afin d’éviter d’autres fermetures prolongées de trottoirs dans des secteurs où l’achalandage piétonnier est important pour les commerces.

« J’aurais aimé qu’on trouve une façon de balancer les besoins et éviter que les gens soient contraints à traverser la rue en plein trafic. On aimerait que la Ville ait un plan si jamais une telle situation se reproduit dans un quartier urbain ou dans une zone commerciale pour éviter d’avoir à attendre plus de huit mois avant d’arriver à une fin », affirme-t-il.