Les membres du comité de vérification de la conformité pour les élections municipales, formé de citoyens, ont perçu des irrégularités dans les finances de l'échevin du quartier Baie, Mark Taylor (notre photo), ainsi que son homologue de Carleton Ouest-March, Eli El-Chantiry.

Les finances de deux conseillers sous la loupe

Les dépenses électorales de deux conseillers municipaux d'Ottawa devront être examinées de plus près.
Les membres du comité de vérification de la conformité pour les élections municipales, formé de citoyens, ont perçu des irrégularités dans les finances de l'échevin du quartier Baie, Mark Taylor, ainsi que son homologue de Carleton Ouest-March, Eli El-Chantiry.
Le premier aurait omis de rapporter un déficit, tandis que le deuxième aurait trop dépensé pour ses pancartes électorales.
Quatre autres conseillers municipaux ont dû se présenter devant le comité à la suite de demandes de vérifications, toutes effectuées par le résident Patrick Ready. Stephen Blais (Cumberland), Mathieu Fleury (Rideau-Vanier) et Shad Qadri (Stittsville) n'auront pas à subir un examen plus approfondi. De son côté, Riley Brockington (Rivière) devra revenir devant le comité mercredi prochain.
Le rôle du comité n'est pas de déterminer si les conseillers ont contrevenu à la loi électorale, mais de transmettre les dossiers plus litigieux à un vérificateur indépendant.