Cette initiative s’inscrit dans les efforts de réconciliation de la ville avec les peuples autochtones.

Les drapeaux de la nation algonquine Anishinabeg flottent à l’hôtel de ville

Les drapeaux de la nation algonquine Anishinabeg seront déployés en permanence à l’hôtel de ville d’Ottawa.

Le maire Jim Watson et les représentants de la Première Nation algonquine de Pikwàkanagàn et du Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg ont procédé à la cérémonie de la levée des drapeaux jeudi.

L’événement a eu lieu dans le cadre de la Journée nationale des peuples autochtones.

« C’est plus qu’un symbole. C’est une question de respect pour les communautés algonquines et autochtones. Quand les deux chefs m’ont écrit il y a cinq mois, j’ai dit oui immédiatement pour avoir un drapeau qui dit bienvenue à tous les membres de la communauté autochtone », explique le maire Watson.

Les drapeaux flotteront à la place Mario-Dewar, en plus d’être installés en permanence dans la salle du conseil et dans la salle de conférence du maire. Cette initiative s’inscrit dans les efforts de réconciliation de la ville avec les peuples autochtones.

En février, le conseil municipal a approuvé le Plan d’action de réconciliation dans l’optique de réparer les torts causés par les pensionnats autochtones.