Une idée de ce que serait la rue Slater, entre les rues Bank et O’Connor.

Les commerçants du Marché By et de la rue Rideau s’inquiètent

La réduction de voies sur le pont Mackenzie-King, en marge du projet de réaménagement des rues Albert et Slater, inquiète les représentantes des Zones d’amélioration commerciale (ZAC) du marché By et de la rue Rideau. Elles souhaitent s’assurer que ces secteurs commerciaux resteront accessibles et que l’impact sur la circulation ne sera pas un irritant.

Les barrières les plus importantes qui découragent les gens à se rendre au centre-ville et dans le marché By sont les fermetures de rues et le trafic causé par les travaux de construction, selon un récent sondage mené auprès de la clientèle fréquentant le marché By et la rue Rideau.

Les corridors réservés au transport en commun sur le pont Mackenzie-King, entre autres, seront réaménagés ce qui fera en sorte que les voitures et les autobus utiliseront la même voie.

« Tout changement, réduction de voies ou problème d’accès qui ont un impact sur le trafic est une préoccupation pour nous. [...] Nous voulons nous assurer que le centre-ville sera facilement accessible et que les gens seront au rendez-vous », explique Jasna Jennings, directrice générale de la ZAC du marché By.

Bien qu’une station du train léger aura pignon sur rue dans le marché By, Mme Jennings rappelle que plusieurs activités de la vie quotidienne nécessitent une voiture. « Il y a toujours un aspect où les gens ont besoin de leur auto. Que ce soit pour faire l’épicerie ou acheter un arbre de Noël, énumère-t-elle. Nous voulons nous assurer que le marché By sera toujours accessible à la circulation automobile. »

Mme Jennings et sa consœur de la ZAC de la rue Rideau veulent être incluses dans les discussions concernant le réaménagement des rues Slater et Albert.

La directrice de la Planification des transports à la Ville, Vivi Chi, s’est montrée ouverte à discuter des problèmes de circulations qui pourraient survenir.