Inauguré vendredi, le Village Bruyère d'Orléans a été entre autres été visité par la première ministre Kathleen Wynne.

Le Village Bruyère d'Orléans inauguré

Trois ans après la première pelletée de terre, le Village Bruyère d'Orléans a officiellement été inauguré, vendredi, dans l'est de la ville. Le site se veut le modèle de l'avenir pour loger et soigner les aînés autonomes et semi-autonomes.
«C'est un concept novateur qui changera l'avenir du logement et des services pour les personnes âgées. C'est une première à Ottawa et un modèle qu'on espère voir se reproduire ailleurs», a déclaré avec enthousiasme Sandra Graham, présidente du conseil d'administration de Soins continus Bruyère.
Le Village Bruyère est à la fois un ensemble de logements abordables et des résidences pour personnes autonomes et semi-autonomes offrant 227 unités, du chemin Hiawatha Park. Les bâtisses viennent s'ajouter à la Résidence Saint-Louis, un établissement de soins de longue durée présent sur les lieux depuis des décennies.
Vendredi, c'est la Place Besserer, nommée en l'honneur d'une famille pionnière d'Orléans, qui a été officiellement inaugurée. Composée de 149 unités, elle dessert surtout les personnes qui ont besoin d'assistance.
La première phase du projet avait permis de construire 78 logements au sein de trois immeubles visant à accueillir des aînés autonomes. De ce nombre, la construction de 45 unités à l'intention des aînés à faible revenu a été rendue possible à la suite d'investissements totalisant 5,4 millions des gouvernements fédéral et ontarien. Les premiers locataires s'y sont installés en novembre 2012.
Denis Lewis et sa conjointe Karen étaient du groupe. M. Lewis a préféré quitter son emploi pour s'occuper de sa conjointe, frappée par un cancer, au lieu de la placer dans une institution de soins de longue durée. Cette décision a eu des conséquences financières et le couple a dû déménager dans un logement abordable. Le Village Bruyère s'est avéré un cadeau du ciel, a-t-il indiqué.
«Si ce n'était pas pour Bruyère, nous serions en difficultés», a louangé M. Lewis.
Mme Graham garde espoir que d'autres immeubles viennent s'ajouter sur le terrain de 20 acres où est situé le Village Bruyère. Les quatre nouveaux immeubles peuvent accueillir 550 résidents.