Le train léger est officiellement prêt pour le lancement du service, prévu le 14 septembre prochain.

Le train léger officiellement prêt

Le train léger est officiellement prêt pour le lancement du service, prévu le 14 septembre prochain.

Dans une note interne, le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, informe le conseil municipal d’Ottawa que le Groupe de transport Rideau (RTG) a reçu un avis de « disponibilité du service » de la part du vérificateur indépendant de la Ville en matière de sécurité.

« Tel qu’annoncé par le maire Watson la semaine dernière, la date du lancement du service est le 14 septembre. Notre personnel continue de réaliser les opérations nécessaires pour assurer que la ligne de la Confédération soit prête et qu’elle s’intègre parfaitement dans le réseau d’OC Transpo avant ce jour », explique M. Manconi dans sa note.

« On m’a demandé toute la semaine si j’étais certain que ça se ferait le 14 septembre. Je suis au cinéma ce week-end et deux publicités de la campagne “Prêt pour l’O-Train” ont été diffusées avant le film. Donc, oui, nous serons prêts », souligne le maire d’Ottawa, Jim Watson.

Ce dernier ajoute qu’il ne s’attend pas à ce qu’il y ait d’embûches lors des premiers jours de fonctionnement. « Certaines personnes sont craintives de voir comment ça se passera durant la première journée, mais ça commence uniquement à 14 h et le samedi, nous avons un achalandage moins important qu’un jour de semaine. On a aussi la journée du dimanche avant le premier lundi qui sera le véritable test pour notre service. Nous aurons un service d’autobus parallèle pendant trois semaines, ce qui est important. »

Le premier magistrat de la capitale fédérale ajoute qu’avec la réalisation de cette nouvelle étape, la Ville doit maintenant envoyer ses derniers paiements à RTG. Il rappelle toutefois que des sommes considérables seront retenues à la source. « Je ne connais pas le total exact, mais on retient un certain montant en raison d’une dispute entre les deux parties, en plus du 4 millions $ de pénalité pour avoir raté les différentes dates limites. »

La semaine dernière, OC Transpo évaluait à environ 35 millions $ les frais encourus par la Ville en raison des nombreux délais avant l’achèvement des travaux, une facture qui devrait être payée par RTG, selon la municipalité.