Le train léger est sur la bonne voie

Le niveau de confiance est en hausse afin que la phase 1 du train léger sur rail (TLR) respecte l’échéancier du 2 novembre, selon le directeur général d’OC Transpo.

« Chaque mois on observe des progrès dans les travaux et notre niveau de confiance augmente, soutient John Manconi. Nous avons été très clairs avec le RTG (le consortium du Groupe de transport Rideau). S’ils ne peuvent pas respecter l’échéancier, on ne veut pas l’apprendre à la dernière minute. »

Dans la mise à jour présentée devant le Comité des finances et du développement économique, mardi, le DG d’OC Transpo assure que les travaux et les essais sur les rails suivent leur cours. 

« Il y a des milliers de tests à faire et ils font beaucoup de progrès. Il y a une longue liste de tests à faire avec les véhicules, dans le tunnel, au niveau de la ventilation et des alarmes d’incendie », énumère M. Manconi.

Près de deux ans après l’affaissement d’une section de la rue Rideau, beaucoup de travaux ont dû être effectués afin de restaurer cette partie du tunnel. La station Rideau est la plus grosse du réseau et celle qui exige le plus de travaux. Le tunnel est présentement fermé pour permettre aux équipes d’y travailler 24 heures sur 24.

M. Manconi affirme que les retards de construction de la phase 1 n’affecteront pas la phase 2.