Les citoyens des secteurs Barrhaven et Riverside-Sud ont démontré avec vigueur leur joie de finalement voir les deux communautés liées. Les politiciens présents n'ont pas manqué de faire de même.

Le pont Strandherd-Armstrong enfin inauguré

Les habitants du sud d'Ottawa ont démontré à quel point ils attendaient le pont Strandherd-Armstrong en se rassemblant par centaines lors de son inauguration officielle, samedi.
Le projet a mis du temps avant d'obtenir le financement nécessaire. Les espoirs créés par le début des travaux en 2010 ont également été déçus alors que la firme embauchée a déclaré faillite. Les arches de l'infrastructure ont également été livrées en retard, repoussant à nouveau l'ouverture du pont.
Les citoyens de Barrhaven et Riverside-Sud ont démontré avec vigueur leur joie de finalement voir les deux communautés liées. Les politiciens présents n'ont pas manqué de faire de même. Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a surnommé le pont « la tour Eiffel ottavienne ». Le député de Nepean-Carleton, Pierre Poilievre, parle quant à lui de « l'une des meilleures pièces d'infrastructures » de la capitale.
« C'est vraiment unique, je n'ai jamais vu un pont comme ça, affirme M. Watson. C'est une exagération (de le comparer à la tour Eiffel), mais les architectes ont fait du bon travail. »
L'enthousiasme des élus débordait lorsqu'ils parlaient des bienfaits pour les citoyens. M. Poilievre parle d'économie de 6 $ en essence pour traverser d'un secteur à l'autre. Le maire d'Ottawa parle quant à lui de 1 400 km de moins parcourus chaque année pour chaque personne qui le traversera à chaque jour en route vers le travail.
« Ce qui est important, c'est qu'il rassemble des familles et des communautés, affirme le député provincial d'Ottawa-Sud, John Fraser. Ces deux communautés allaient naturellement ensemble. »
Hommage à Steve Desroches
Les différents politiciens rassemblés ont rendu hommage au conseiller de Gloucester-Nepean-Sud, Steve Desroches. Tous ont reconnu son implication dans le projet, et ce, dès le début.
Jim Watson soutenait que M. Desroches est le premier à lui avoir téléphoné quand il a été réélu à Queen's Park en 2007. « J'avais à peine la main posée sur la Bible pour prêter serment qu'il appelait pour me parler du pont », a-t-il lancé à la blague.
Pour M. Fraser, c'est également une preuve de collaboration entre les trois paliers de gouvernement. « C'est un excellent exemple de ce qu'on peut faire quand on travaille tous ensemble. »