Le nouvel établissement permettra d'améliorer l'offre de services en français dans l'ouest de la ville.

Le «noyau d'activités francophones» doit ouvrir en janvier

Le premier carrefour multifonctionnel pour les francophones de l'ouest d'Ottawa verra désormais le jour en janvier prochain.
Le comité des finances et du développement économique de la municipalité a donné son aval hier à l'aménagement du Centre multiservices francophone de l'ouest (CMFO) au sein de l'ancienne école Grant du 2720, chemin Richmond.
«C'est une décision importante du comité, a soutenu Roger Farley, président du conseil d'administration du CMFO. Cette étape cruciale nous permet de commencer les rénovations dès aujourd'hui.»
La Ville d'Ottawa avait vendu l'ex-école au CMFO pour la somme symbolique de 1$ en 2010 après l'avoir elle-même achetée de l'Ottawa-Carleton District School Board, deux ans plus tôt. L'année dernière, le ministère de l'Agriculture de l'Ontario avait consenti 4,2 millions au CMFO pour permettre les travaux de rénovation dans l'édifice de brique rouge de 35000 pieds carrés, construit en 1922. Toutefois, l'entente avec la Ville stipulait également que l'organisme achète le terrain de 2,1 acres adjacent au coût de 2 millions$.
«Dans sa politique de densification, la Ville aimerait que ce site soit développé, mais nous n'avions pas les ressources pour le moment. La Ville nous donne donc un délai d'un an», explique M. Farley.
Néanmoins, la décision d'hier permet au CMFO d'entamer les travaux d'aménagement pour son «noyau d'activités francophones.» Hier après-midi, des entrepreneurs étaient déjà sur place pour formuler des appels d'offres, qui devraient suivre d'ici deux semaines.
«Nous allons pouvoir commencer la construction en juin. L'idée est d'ouvrir nos portes en janvier 2015», avance M. Farley, lui qui rêve d'améliorer l'offre de services en français pour les quelque 35000 francophones de l'ouest d'Ottawa.
Plusieurs locataires
En gestation depuis de longues années, le CMFO abritera d'abord deux de ses trois organismes fondateurs de l'ouest de la ville: la Coopérative Ami Jeunesse et le Centre soleil d'Ottawa-Ouest. «Nous sommes toujours en négociation le Centre communautaire Franc-Ouest», a indiqué M. Farley.
Le collège La Cité a aussi l'intention d'y établir un centre de formation satellite dès l'ouverture du centre tandis que le Conseil des écoles publiques de l'est de l'Ontario (CEPEO) proposera une garderie éducative.
M. Farley espère construire une résidence à logements abordables pour les personnes âgées si son organisme parvient à acheter le terrain adjacent. «C'est ce qui manque dans l'ouest. Pour les aînés francophones, il n'y a pas d'endroit où ils peuvent avoir un service en français.»
L'ajout d'une salle multifonctionnelle qui servira de gymnase pour des activités sportives, de salle de spectacle pour les arts et la culture et pour bien d'autres activités communautaires est également souhaité, mais nécessitera une subvention gouvernementale de 3 millions$ ou une campagne de financement communautaire fructueuse.
«C'est un projet dynamique pour la communauté francophone de l'ouest de la ville», a commenté le maire Jim Watson, hier.