La députée Mona Fortier affirme que son gouvernement est en faveur d’un pont seulement.

Le fédéral écarte le tunnel et mise sur un pont à Ottawa

L’option d’un tunnel pour retirer la circulation lourde du centre-ville de la capitale fédérale est officiellement mise de côté par le gouvernement fédéral qui priorise l’option d’un sixième pont interprovincial pour l’avenir du transport entre Gatineau et Ottawa, malgré l’opposition vive des deux maires à cette infrastructure.

« Nous ne soutenons pas le gaspillage d’argent pour des études sur un autre pont pour des besoins spécifiques à l’ouest ou à l’est nos villes », affirmait le maire d’Ottawa, Jim Watson, durant la campagne électorale fédérale en septembre dernier.

La députée élue d’Ottawa-Vanier, la libérale Mona Fortier, réitère dans une déclaration écrite que la priorité de son gouvernement est la construction d’un pont.

« Dans le budget de 2019 de notre gouvernement, nous poursuivons cet engagement et avons présenté un plan visant à garantir que notre infrastructure de transport interprovincial est bien entretenue et répond aux besoins de tous les résidents de la région de la capitale nationale », affirme Mme Fortier.

« Ceci, conjugué au besoin immédiat de remplacer le pont Alexandra et de trouver une solution viable à long terme pour sortir les camions du centre-ville et de l’avenue King Edward, a amené notre gouvernement à prendre des mesures pour étudier les priorités du transport en commun et des transports pour la région de la capitale nationale », ajoute la députée élue.

Déception à la Ville

Une étude de faisabilité a été financée pour le projet de tunnel — l’option privilégiée par la Ville. La municipalité et la province avaient mis des fonds de côté pour l’analyse d’impact environnemental.

« Malheureusement, le gouvernement fédéral n’appuie pas cette option. C’est dommage, on demande un tiers à tous les paliers de gouvernement et si un des partenaires n’est pas à la table, ce n’est pas possible pour nous de payer ça au niveau municipal », explique M. Watson.

Bien qu’il privilégie toujours le tunnel, le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, espère simplement qu’une solution voit le jour pour retirer la circulation lourde de la Basse-Ville. Particulièrement à la sortie du pont Macdonald-Cartier sur l’avenue King Edward.

« Le fait qu’il n’y a pas d’option, pour moi, ce n’est pas une solution », lance M. Fleury.

Ce dernier critique les maires d’Ottawa et de Gatineau pour leur intervention récente pour faire annuler un appel d’offres de la Commission de la capitale nationale pour une étude sur l’avenir du transport dans la région de la capitale fédérale.

« Si Pedneaud-Jobin ou le maire Watson ont de la difficulté avec ça, c’est le ministre du Transport qui a envoyé cette lettre-là suivant le budget du gouvernement fédéral, affirme le conseiller de Rideau-Vanier. Quand on parle d’un tunnel, on prend en compte les besoins d’Ottawa. Le pont, est-ce que c’est un besoin plus élargi ? Possiblement. C’est pour ça que la CCN a reçu ce mandat. »