Le conseiller municipal du quartier Cumberland, Stephen Blais.

Le conseiller Stephen Blais fait le saut en politique provinciale

Le conseiller municipal Stephen Blais se lance dans la course pour remplacer l’ex-députée Marie-France Lalonde dans le comté d’Orléans.

M. Blais annonce qu’il sera candidat à l’investiture du Parti libéral de l’Ontario dans Orléans.

L’élu du quartier Cumberland estime avoir acquis une expérience importante durant ses neuf années à la table du conseil municipal d’Ottawa.

«Mon fils est un élève dans une école du réseau francophone catholique et mes parents sont de plus en plus âgés. Quand je regarde les choses les plus importantes pour ma famille, tout se passe au provincial», indique Stephen Blais.

Une autre priorité pour l’élu sera d’améliorer les relations entre le gouvernement provincial et le monde municipal.

Questionné par Le Droit, M. Blais dit également souhaiter le retour du Commissariat aux services en français de l’Ontario. Il rappelle avoir manifesté près de l’hôtel de ville le 1er décembre dernier pour dénoncer les coupes dans des institutions importantes pour les Franco-Ontariens.

«Ma famille a perdu son français il y a deux générations. Ça s’est fait très rapidement. J’ai une expérience personnelle de ça, je sais exactement comment c’est facile de perdre sa langue et sa culture franco-ontarienne. C’est la raison pour laquelle la protection et la promotion du français, c’est important», souligne l’aspirant candidat libéral.

Stephen Blais continuera d’occuper ses fonctions à la Ville d’Ottawa jusqu’à l’élection partielle. S’il devient député d’Orléans, il démissionnera.

Plusieurs collègues et ex-collègues du monde municipal appuient M. Blais dans cette investiture, dont le maire d’Ottawa, Jim Watson, et les conseillers Matthew Luloff et Mathieu Fleury. L’ex-ministre des Affaires francophones, Madeleine Meilleur, soutient également la candidature du conseiller de Cumberland.

Rappelons que le poste de député d'Orléans est vacant après que la libérale Marie-France Lalonde ait fait le saut en politique fédérale.