Le conseiller municipal du quartier Beacon Hill-Cyrville, Tim Tierney.

Le conseiller municipal Tim Tierney accusé de corruption

Réélu pour un troisième mandat avec une forte majorité en octobre, le conseiller du quartier Beacon Hill-Cyrville à Ottawa, Tim Tierney, fait face à une accusation de corruption en vertu de la Loi sur les élections municipales.

La Police provinciale de l’Ontario (PPO) a annoncé vendredi dans un communiqué qu’elle avait fait enquête à la suite d’allégations d’irrégularités signalées en premier lieu au Service de police d’Ottawa en août 2018. Le corps policier a par la suite demandé assistance à la PPO.

Au terme de son enquête, la police indique qu’un chef d’accusation de manœuvres frauduleuses a été déposé contre l’élu de 44 ans qui siège à la table du conseil depuis 2010. Le conseiller aurait contrevenu à l’article 90 de la Loi sur les élections municipales de l’Ontario. 

M. Tierney devra comparaître devant les tribunaux le 13 décembre prochain. 

Il a été réélu le 22 octobre dernier en obtenant 81 % des suffrages. Son seul adversaire était Michael Schurter. Durant la campagne électorale, il s’était retiré de son poste au comité des services policiers de la Ville d’Ottawa, puisqu’il faisait l’objet d’une enquête.

Son adversaire, M. Schurter avait allégué que Tim Tierney avait porté plainte contre lui « en se basant sur la conduite de Tim pendant un appel » effectué juste avant l’heure limite pour poser sa candidature aux élections municipales. Selon l’Ottawa Citizen et CBC, le conseiller de Beacon Hill-Cyrville aurait promis d’effectuer un don à une banque alimentaire si Michael Schurter renonçait à se présenter contre lui.

Tim Tierney siège à divers comités, étant entre autres président du conseil d’administration de la Bibliothèque publique d’Ottawa. Il occupe aussi les fonctions de vice-président du comité de l’urbanisme.

Avec Julien Paquette