Jody Mitic a répliqué qu'il n'avait rien à se reprocher et que ces armes lui avaient été livrées par une compagnie autorisée.

Le conseiller Mitic affiche ses armes sur Twitter

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, refuse de se prononcer sur les images d'armes de poing diffusées sur les réseaux sociaux par le conseiller municipal Jody Mitic.
Photo à l'appui, le conseiller du quartier Innes, un ancien tireur d'élite au sein des forces canadiennes en Afghanistan, a présenté sur son fil Twitter les cadeaux que son épouse et lui se sont offerts, deux armes Sig Sauer P320.
«Le maire n'a aucun commentaire à ce sujet», a précisé le bureau de M. Watson dans un courriel transmis au Droit. Cette affaire d'abord rapportée par le Ottawa Sun a fait réagir le chef de police de la Ville d'Ottawa, Charles Bordeleau, de même que le conseiller Eli El-Chantiry, qui ont remis en question le bien-fondé de ce geste, quelques jours seulement après la fusillade mortelle du croissant Jasmine.
M. Mitic a répliqué qu'il n'avait rien à se reprocher et que ces armes lui avaient été livrées par une compagnie autorisée.
L'histoire a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. Le conseiller Mitic a remercié les internautes de leur appui jeudi. Les propriétaires d'armes à feu qui les ont obtenus de façon légale ne sont «pas des criminels, mais nous avons des responsabilités», a-t-il écrit.