Le projet d’immeuble à logement derrière le 250, rue Besserer, a eu l’approbation du Comité de l’urbanisme d’Ottawa.

Le Comité de l’urbanisme dit oui au projet d’immeuble sur la rue Besserer

Les carottes sont pratiquement cuites pour les résidents de la Côte-de-Sable qui s’opposent au projet d’immeuble résidentiel sur la rue Besserer. Le Comité de l’urbanisme d’Ottawa l’a approuvé jeudi.

Il ne reste qu’au conseil municipal à se prononcer, mais les décisions prises en comité sont rarement infirmées à cette étape.

Le projet de neuf étages au 250, rue Besserer — à l’intersection de l’avenue King Edward — ne fait pas l’unanimité dans le quartier. Des résidents sont inquiets de l’absence de stationnements pour les résidents de ce futur immeuble et craignent de voir un nombre accru de véhicules dans les rues avoisinantes.

Il y a également une crainte que cette construction vienne faire de l’ombre à l’une des plus vieilles résidences du quartier : la maison du «père de la Côte-de-Sable», Louis-Théodore Besserer.

L’administration municipale jugeait toutefois que la distance entre les deux bâtiments — environ 15 mètres — et la hauteur limitée du bâtiment n’aurait pas un impact trop important sur la maison Besserer qui jouit d’une protection patrimoniale du gouvernement de l’Ontario.

Le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, relativise les choses. «Je ne suis pas heureux, mais ce n’est pas un projet tragique non plus», dit-il.

«On veut voir plus de locatif et d’appartements bâtis en général. Il y a des côtés très positifs à ce qui se bâtit là, indique M. Fleury. Si tu me parlais de 10 étages additionnels, ça serait une autre discussion.»